Logo CSS
Logo XHTML
Stats
visiteur(s) en ligne
353904 visiteurs
1 visiteur aujourd'hui
88 fiches Star Wars

Partenaires

Logo SWE
Tous les partenaires






PERSONNAGES > PADMÉ NABERRIE AMIDALA


Encyclo




Fiche de données

ev

Naissance :
+46, Naboo
Mort :
-19, Polis Massa
Espèce :
Humain
Taille :
1,65 mètre
Affiliations :
- Maise royale de Naboo
- République Galactique
Période :
Logo Empire

 
C'est au sein d'une humble famille vivant dans une communauté rurale que Padmé Naberrie naquit dans les environs de Naboo, bien avant la Bataille de Yavin. Son père, Ruwee, et sa mère, Jobal, avaient déjà une petite fille de quatre ans prénommée Sola. Ils vécurent dans plusieurs demeures simples ; l’une était située dans la capitale ; l’autre était une résidence secondaire baptisée Varykino, dans la Contrée des Lacs. Padmé fut très vite remarquée en raison de ses talents exceptionnels. Elle fut alors envoyée dans la capitale, Theed, avec ses parents et son aînée. Elle reçut une éducation studieuse sous la tutelle des meilleurs enseignants de la planète, et démontra, dès son plus jeune âge, un grand dévouement pour son peuple. Elle se fit aussi remarquer pour son implication dans des œuvres caritatives.

Ainsi, à sept ans, elle rejoignit un groupe d’aide aux réfugiés et se plaça dans le même temps dans la continuité de son père. À cette occasion, elle souhaita se rendre sur Shadda-Bi-Boran, monde menacé par un soleil prêt à exploser, afin d’y apporter de l’aide. Padmé participa à leur fuite forcée et en particulier les plus fragiles, les enfants. Elle rencontra d’ailleurs un des natifs, N’a-kee-tula, avec qui elle se lia d’amitié. Mais il perdit la vie, n’ayant pas la capacité de s’adapter à un autre environnement que celui de son sol natal. C’est à ce moment qu’elle éprouva un sentiment d’intense impuissance et elle fut particulièrement touchée par sa mort.

Par la suite, elle s’intéressera à la politique et, à huit ans, elle entra dans le Programme de la Législature pour les jeunes pour devenir apprentie légiste quatre ans plus tard. Là, elle fit la connaissance de Palo, jeune garçon passionné par les arts. Mais leurs chemins furent séparés lorsque Padmé se vit confier de nombreuses affectations et responsabilités pour poursuivre sa carrière gouvernementale. À douze ans, alors qu’elle participait à un sommet sur Alderaan, la jeune fille se lia une nouvelle fois d’amitié avec une autre législatrice nommée Silya Shessaun. Leur correspondance se perpétua pendant nombre d’années, témoignant de l’intérêt porté à chacune d’elles.

Son ascension continua avec son titre de « Princesse de Theed », puis son élection au poste de gouverneur de la ville. Entre-temps, elle avait, comme tout chef d’État qui se respecte, pris le nom d’Amidala. Durant son mandat, beaucoup d’admirateurs reconnurent qu’elle démontrait une fermeté et une assurance incontestables. Elle fit preuve de sagesse et d’autorité dans toutes ses décisions. Quand le roi Veruna abdiqua du fait des nombreux scandales auxquels il était mêlé, Padmé décida d’entamer une campagne afin de lui succéder. Voyageant à travers les villes principales de sa planète, elle réunit des partisans et, après un vote électronique rapide, elle fut élue unanimement reine de Naboo à l’âge de quatorze ans.

Bien qu’encore adolescente, Amidala assuma ses responsabilités et fit preuve de courage dans l’exercice de ses fonctions. Elle était connue pour paraître à la cour toujours vêtue d’une tenue royale très sophistiquée. Les traditions des souverains de sa planète natale obligeaient au port d’un maquillage pour le moins complexe. Son visage était passé au blanc immaculé, sa lèvre supérieure était peinte en rouge, et un trait, appelé « marque de souvenir », barrait la lèvre inférieure. Il s’agissait d’un signe de respect remontant à l’époque au cours de laquelle, bien des siècles auparavant, le peuple naboo avait dû endurer des épreuves bien difficiles.

Le Capitaine Panaka, partageant des idéologies identiques avec la nouvelle souveraine, fut chargé de sa sécurité. C’est lui qui conseilla à Padmé de se faire accompagner dans tous ses déplacements par des suivantes, qui lui permettraient non seulement de la protéger dans certains cas, mais aussi de la remplacer.  Ainsi, cinq jeunes filles, à savoir Rabé, Eirtaé, Sabé, Saché et Yané ont été recrutées. Dévouées et discrètes, les dames de compagnie royale étaient l’ombre de la reine. Elles l’aidaient à enfiler ses robes élaborées, à se maquiller et se coiffer. Choisies pour leur ressemblance physique avec Padmé, elles font également figure de gardes du corps. Elles étaient vêtues d’une robe portant l’insigne royale surplombée d’un vaste capuchon dissimulant leurs visages. La simplicité de leurs tenues se devait de contraster avec la majesté de la reine.


padmé amidala

La Reine Amidala, durant le blocus de Naboo.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


Padmé, en proie aux doutes, comprit qu’elle ne pouvait pas décevoir son peuple. De fait, chacune des lois qu’elle fit voter était en relation avec le désir des habitants. Elle ne perdit rien de son dévouement lorsque, six mois après son élection, elle fut contrainte de subir la plus grande épreuve de sa vie de souveraine : l’invasion de la Fédération du Commerce. Ses membres avaient mis en place un blocus afin de protester contre la taxation des voies marchandes. Éprouvant véritablement de l’amour pour Naboo, elle contacta Coruscant pour trouver une solution pacifique. Lors d’une transmission où le Sénateur Palpatine assurait que les Neimodiens allaient devoir entamer des négociations avec des ambassadeurs, le Capitaine Panaka sentit que la planète encourait un danger imminent, il eut l'idée d'intervertir les rôles de la reine et de Sabé, l’une de ses plus proches suivantes.


padmé amidala

Padmé, déguisée en suivante, face à Sabé, déguisée en reine.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


Cependant, les forces du palais de Theed ne suffirent pas pour contrer les occupants droïdes. Les Neimodiens Nute Gunray et Rune Haako forcèrent la reine factice à signer un traité qui légaliserait l’invasion. Devant son refus, elle fut transférée avec ses suivantes, dont Padmé, dans une cellule d’internement avant d’être libérée par les Jedi Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi, arrivés à temps pour contrôler la situation. Ils vinrent par la même occasion en aide à des pilotes puis, après avoir pulvérisé quelques droïdes de combat, décollèrent à bord de la Nef royale d’Amidala.

Qui-Gon insista pour que celle-ci, ou plutôt Sabé, se rende à Coruscant pour plaider en faveur de son peuple au Sénat. Elle accepta malgré les réticences de Panaka. Pendant le voyage, la vraie souveraine Padmé, toujours déguisée en dame de compagnie, fit la connaissance de Jar Jar Binks, un Gungan. Toutefois, avant d’arriver dans la capitale galactique, il fallait passer le blocus de la Fédération du Commerce, ce qui n’était pas une mince affaire. L’appareil parvint à le traverser de justesse grâce au petit droïde astromécano R2-D2, mais ne sortit pas indemne des tirs d’un vaisseau-amiral. Ainsi, seul l’hyperdrive fut endommagé, ce qui les contraignit à se poser sur une planète isolée et dominée par les Hutts, Tatooine.


padmé amidala

Padmé fait la connaissance d'Anakin Skywalker.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


Jinn, accompagné de Binks et R2, autorisa Padmé à les suivre. En effet, elle prétendait avoir une volonté de satisfaire sa curiosité exacerbée. Tous les quatre, ils trouvèrent une petite échoppe d’un Toydarien, Watto. Alors que le Maître Jedi négociait avec le cupide marchand, la jeune fille fit la connaissance d’un petit garçon blond aux joues rebondies prénommé Anakin Skywalker.

La jugeant douée de qualités physiques pour le moins agréables, ce dernier la prit pour un ange. Il lui expliqua ensuite sa difficile condition d’esclave. Devant l’échec de Qui-Gon avec Watto, ils décidèrent de chercher une autre boutique. Mais le destin fit qu’Anakin et Padmé n’allaient pas se séparer pour le moment. Comme une tempête de sable se préparait, le garçon décida d’emmener ses hôtes chez lui, afin qu’ils pussent dîner et se présenter.

Il exhiba volontairement à Amidala l’une de ses créations, C-3PO, droïde de protocole. Pendant le repas, il discuta avec sa mère Shmi d’une course de modules auquel il avait terriblement envie de participer. Le Jedi proposa alors de l’aider à la remporter pour qu’ils pussent récolter l’argent et enfin être affranchis. De fait, le jour suivant, il s’engagea dans un pari risqué avec Watto, et, en échange de la libération d’Anakin, il offrira son appareil au Toydarien.

Le jour de la course de la Boonta arriva. Padmé apporta son soutien à Skywalker qui réussit à supplanter Sebulba et gagner la compétition. Qui-Gon avait donc gagné et Anakin fut libéré. Il partit avec le petit groupe pour rejoindre le vaisseau désormais réparé. Ils purent repartir en direction de Coruscant. Pendant le trajet, l’enfant avait peur et froid, étant peu habitués aux vols spatiaux. Il se fit réconforter par Padmé, et il lui offrit un porte-bonheur en ivoire de jabor, conçu par ses soins.


padmé amidala

Anakin offre un porte-bonheur à Padmé.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


Enfin arrivée, la fausse reine fut reçue chaleureusement par le Sénateur Palpatine et le Chancelier Suprême Valorum. Jugeant la situation trop importante pour la confier à sa suivante, Amidala et Sabé reprirent leurs rôles respectifs. Devant le Sénat, elle se fit vivement attaquée par les représentants de la Fédération du Commerce. Le débat tourna court et la souveraine se préoccupait plus de la situation dramatique de son peuple, qui était en train de souffrir, que de la corruption flagrante de la plupart des sénateurs.

Devant la situation, Valorum demanda le report de la séance, ainsi que la création d’un comité chargé d’évaluer la gravité des événements. Plus tard, toujours obnubilée par la crise de Naboo et étant dans une situation d’impuissance, elle se laissa manipuler afin qu’une motion de censure fût invoquée à l’encontre du chancelier alors au pouvoir. Elle apprit par la suite que celui-ci a été remplacé par Palpatine, devenu grand favori parmi les candidats en lice.

Anakin, Jar Jar, Qui-Gon, Kenobi et Amidala repartirent peu après pour Naboo à bord de la Nef royale. Les Jedi, n’ayant pas l’intention de mener la guerre pour elle, donnèrent une idée à la reine qui décida de se servir de l’armée gungan et de Binks pour qu’ils pussent combattre les forces de la Fédération. Mais avant, il fallait convaincre le chef de ce peuple. Elle changea entre-temps d’apparence avec sa suivante favorite. Devant Boss Nass et sa rancœur envers les Naboos, elle reprit son identité et se dévoila au grand jour. Tous se mirent à genoux pour supplier le chef Gungan, et finalement, celui-ci accepta d’envoyer ses soldats pour lutter contre l’invasion des armées droïdes ; car, après tout, les conséquences désastreuses qui pourraient résulter de la barbarie de l’ennemi sur les soldats naboos auront forcément des répercussions sur les Gungans, les deux civilisations vivant en symbiose.


padmé amidala

Padmé, négociant avec Boss Nass pour obtenir l'aide de l'armée gungan.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


Unis, un plan fut élaboré : tandis que Padmé, Panaka et ses hommes infiltreraient le palais de Theed, les armées gungans essaieraient d’attirer les droïdes dans des contrées lointaines afin de laisser le champ libre à leurs alliés. Le projet se déroula comme prévu jusqu’à ce que Amidala se fasse capturer dans la salle du trône alors qu’elle venait juste de capturer le vice-roi Nute Gunray. Déguisée en reine avec sa robe de guerre qui n’entrave pas ses mouvements, Rabé fit soudainement son apparition. Son accoutrement leurra le Neimodien, et permit ainsi à Amidala d’attraper des blasters dissimulés dans le trône.

Ils éliminèrent les gardes de Gunray et celui-ci fut forcé de se rendre. Le conflit cessa, la paix avait été retrouvée sur Naboo, malgré les lourdes pertes, comme Qui-Gon Jinn, qui se fit assassiner par le Sith Darth Maul. Palpatine, lui, avait été élu chancelier ; et Anakin devint l’apprenti de Kenobi. Enfin, une trêve fut instaurée entre les Gungans et les Naboos, peuples représentés respectivement par Boss Nass et Padmé Amidala. Devant le soutien et la loyauté immuable de ses sujets, la jeune femme fut logiquement réélue pour un second mandat de quatre ans. Sa popularité ne fit que s’accroître pendant cette période.


padmé amidala

Padmé, le jour de la trêve instaurée entre les deux peuples de Naboo.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


Mais arrivée au terme de son règne, il était temps pour elle de quitter la politique, bien que son peuple ne fut pas d’avis. Tout comme pour le roi Veruna, ce dernier vota un amendement pour que son mandat se prolonge. Elle préféra abdiquer, ayant un profond respect envers les principes démocratiques. Elle se retira donc du gouvernement pour vaquer à des occupations d’une jeune femme de son âge, comme par exemple connaître l’amour et fonder une famille.

Dans cette optique, Padmé était soutenue par sa mère qui avait souhaité toute sa vie voir sa fille épanouie mariée à un homme qui la rendrait heureuse. Sa vie paisible cessa lorsque la Reine Jamilla lui demanda personnellement de rester au service de son monde natal en le représentant au Sénat de la République Galactique. De par ses idéologies fondées sur la paix et les droits de l’homme, elle ne put refuser la proposition et c’est ainsi qu’elle devint, à 22 ans, sénatrice du secteur de Chommell.

Avec Jar Jar Binks pour suppléant gungan et le Capitaine Typho, neveu de Panaka, pour assurer sa protection, Padmé avait la lourde tâche de représenter 366 planètes, soit 36 systèmes stellaires régionaux de Naboo. Désormais, elle voyageait beaucoup, faisant des va-et-vient à Coruscant. Se détachant de son ancien poste de souveraine, elle portait, pour les votes importants, des robes souvent discrètes, contrairement à ces énormes tenues d’antan.

Typho, tout comme son oncle, avait pris soin de choisir des dames de compagnies, Cordé, Versé et Dormé, qui protégeaient la sénatrice en cas de danger, et qui pouvaient faire office de leurres. Enfin, pour commencer sa nouvelle carrière, la Reine Jamillia a tenu à offrir un présent de taille à Amidala : un croiseur royal chromé, initialement destiné aux souverains de Naboo. Mais en un sens, Padmé était logiquement récompensée des actions bienfaitrices qu’elle entreprit durant ses deux mandats. Au Sénat, elle gagna la réputation d’être la plus convaincante et la plus intelligente de toute la Chambre.

Très vite, une crise majeure allait changer son destin et celui de la République. Un Jedi déchu, le Comte Dooku, décida de rallier à sa cause une grande partie des systèmes stellaires de la Galaxie. En effet, il dénonça la corruption de l’ordre en place, qui, selon lui, n’a plus lieu d’être. Progressivement, les planètes se laissent manipuler par son habileté, et créent la Confédération des Systèmes Indépendants. Pour combattre cette organisation de plus en plus dangereuse, le Chancelier Suprême Palpatine reçut une prolongation à son poste jusqu’à la fin du trouble.

D’autres sénateurs loyalistes optèrent pour la création d’une armée de la République pour contrer les Séparatistes. Padmé fut l’un des rares individus à être contre ce projet, restant dans son esprit pacifiste et pensant que cette armée serait source de nouveaux massacres. Comme à son habitude, elle était convaincue que les conflits pouvaient être réglés par les voies diplomatiques. À cause de ses idées politiques clairement affirmées, elle mit bientôt sa vie en danger. Ses parents, et en particulier sa mère, désapprouvèrent ce trop grand engagement dans le gouvernement. Elle souhaitait qu’elle se retirât de celui-ci pour éviter des catastrophes.

Dans le cadre d’un vote concernant la déclaration de guerre, Amidala se rendit sur Coruscant en utilisant un intelligent subterfuge. Elle se déguisa en pilote naboo et voyagea à bord d’un chasseur N-1, alors que l’une de ses suivantes, en l’occurrence Cordé, séjournait dans le croiseur royal. Venant juste de se poser sur la capitale galactique, Typho exprima son soulagement d’avoir réussi à atterrir sans encombres, la  sénatrice ayant particulièrement peur de se déplacer quand elle se sait en danger. Ses pires craintes se confirmèrent lorsque le vaisseau explosa. Heureusement, elle survécut, tout comme Typho, étant assez éloignés de la déflagration. Mais Cordé, sa suivante, toujours vêtue de la tenue de Padmé, trouva la mort au cours de cet attentat. Cette dernière sortit une nouvelle fois très choquée et encore plus angoissée.


padmé amidala

Padmé, horrifiée de constater l'ampleur des dégâts.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


La jeune femme partit ensuite pour le Sénat. Elle arriva au moment où Palpatine venait d’annoncer sa mort. Elle calma les esprits qui pensaient voir réapparaître une revenante, puis affirma une fois de plus ses convictions en voulant éviter la guerre. Après la séance, Padmé rejoignit plusieurs Maîtres Jedi, parmi lesquels Mace Windu et Yoda, venus discuter avec le chancelier dans ses bureaux. Le petit être vert exprima son bonheur de la retrouver saine et sauve, tandis que Windu, plus grave, émit une hypothèse qui inculperaient des mineurs d’épices mécontents dans la tentative d’assassinat.

Mais elle savait bien que cela était impossible ; selon elle, il s’agirait plutôt du Comte Dooku. Ki-Adi-Mundi et Windu défendirent logiquement l’ancien Jedi ; car bien qu’il avait été sévèrement dégoûté par la République, il n’était pas un tueur. Yoda, lui, ne prit pas position et préféra rappeler la gravité de la situation, tout comme Palpatine, qui suggéra d’appeler des Jedi pour assurer la protection de la sénatrice. Sans grande surprise, il proposa Obi-Wan Kenobi et son Padawan Anakin Skywalker, tout juste revenus de mission. Tous acceptèrent avec joie et Padmé fut impatiente de retrouver deux personnages qu’elle n’avait pas revus depuis longtemps.

Kenobi, juste avant de la revoir, sentit que son apprenti était très anxieux à l’idée de revoir celle qu’il avait tant admirée quand il n’avait que 9 ans. Padmé fut surprise du changement physique ; Anakin était en effet devenu un grand gaillard. Cependant devant lui, elle ne put dire seulement qu’à ses yeux, il sera toujours le petit garçon de Tatooine, tandis que Skywalker la congratula et souligna sa beauté, ce qui l’embarrassa. Après s’être assis, le sujet des attentats fut abordé. Amidala prétendait n’avoir besoin d’aucune protection supplémentaire ; elle souhaitait juste que les instigateurs fussent découverts. On sentit la discorde entre le Chevalier Jedi et son apprenti ; ce dernier certifiant qu’il ferait tout pour trouver les malfrats.


padmé amidala

Padmé, parlementant avec Obi-Wan Kenobi et Anakin.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


La nuit, Padmé se reposait dans sa chambre sous le regard d’Anakin. Après avoir voilé la caméra avec laquelle celui-ci la scrutait, elle put se reposer, tout en étant protégée par R2-D2. Alors que lui et son maître se querellaient une fois de plus, ils ressentirent un danger venant de la pièce de la sénatrice. En effet, un droïde avait lâché deux kouhuns venimeux sur le son lit afin de l’empoisonner.

Skywalker se débarrassa facilement des intrus, et Obi-Wan sauta par la fenêtre, accroché par les bras sur le robot. Après de nombreuses péripéties dans les rues de Coruscant, les Jedi se rejoignirent dans un bar et parvinrent à retrouver le commanditaire de ce deuxième attentat, une chasseuse de primes nommée Zam Wesell. Avant qu’elle ne pût dire un mot sur celui qui était à l’origine de la tentative d’assassinat, elle reçut une flèche empoisonnée venant d’un homme en jet pack dissimulé derrière une armure mandalorienne.


padmé amidala

Dans sa chambre, Padmé dort paisiblement, peu avant l'arrivée des kouhuns.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Finalement, Padmé fut contrainte de rentrer sur Naboo pour être enfin en sécurité. Elle sera protégée par Anakin ; sur Coruscant, l’une de ses suivantes, Dormé, la remplacera ; et Kenobi mènera l’enquête pour trouver l’identité de l’agresseur. Ainsi, à bord d’un transport destiné aux réfugiés, Amidala, accompagnée de Skywalker et de R2-D2, partirent pour sa planète natale.


padmé amidala

Padmé et Anakin arrivent sur Naboo.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Là, ils discutèrent beaucoup. Padmé se révéla et confia à son garde du corps Jedi qu’elle espérait que la guerre pourrait être évitée, qu’elle rêverait de fonder une famille et vivre au calme. Ensuite, elle alla s’entretenir avec la Reine Jamillia pour lui dresser un bilan de l’avancée de la situation. Elle partit avec Anakin se retirer dans la magnifique Contrée des Lacs, sans lui demander son avis, car selon Padmé, elle était la seule à pouvoir trouver un abri sûr, connaissant les moindres recoins de son monde. Plus tard, elle présentera le Jedi à ses parents et à ses nièces adorées, Ryoo et Pooja. Au cours du repas, alors que la jeune femme apparaissait sereine quant aux dangers qui planaient sur elle, Anakin aborda avec plus de gravité la situation. Sola, sa sœur aînée, crut que Skywalker était le petit ami de Padmé, mais celle-ci nia et fut très gênée par ses remarques désobligeantes.


padmé amidala

Les deux futurs mariés se racontent des anedcotes.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Dans la journée, après avoir quitté sa famille, le Jedi et la sénatrice se rendirent dans la résidence secondaire des Naberrie. En ce lieu somptueux, des sentiments amoureux commencèrent à germer dans l’esprit de Padmé. Celle-ci raconta sa première aventure avec Palo. À ses mots, Anakin exprima une jalousie certaine, mais elle expliqua que ce garçon dut la quitter très vite. Puis les deux personnages échangèrent un baiser dans un cadre somptueux. Cependant, après que le Jedi avoua l’intensité de sa passion, Amidala choisit d’être raisonnable et de décida de tirer un trait sur ce qui venait de se passer. En effet, il était inconcevable, selon elle, qu’une femme politique pût vivre une histoire d’amour avec un membre de l’Ordre Jedi, d’autant que ce dernier réprimait l’attachement poussé entre deux êtres.


padmé amidala

Premier baiser pour le futur couple.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


La nuit tombée, Anakin fit un cauchemar où il vit sa mère souffrir. Il décida d’aller sur Tatooine pour l’aider, bien qu’il fût obligé de rester sur Naboo avec la sénatrice. Cette dernière, très compréhensive, décida de partir avec lui. Une fois posés, ils partirent à la recherche de Shmi Skywalker. Pour cela, ils se rendirent dans l’échoppe du vieux Watto. Il leur révéla qu’il avait vendu la mère d’Anakin à un cultivateur d’humidité du nom de Cliegg Lars, qui l’a affranchie et épousée. Arrivés chez cet homme, Skywalker et Padmé, après avoir retrouvé C-3PO, apprirent qu’une meut de pillards Tuskens avaient enlevé Shmi il y a de ça un mois. Padmé fut très silencieuse, sentant que son compagnon avait besoin de rester seul. Il partit chercher sa mère, la découvrit attachée, ensanglantée. Elle mourut dans ses bras et, de rage, le Jedi assassina tous les Hommes des Sables avant de rentrer.


padmé amidala

C'est décidé : Padmé partira avec Anakin sur Tatooine.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Padmé tenta de réconforter Anakin, qui culpabilisait. Elle lui dit que certaines choses sont irréparables et que la colère est humaine. Après avoir enterré la défunte, ils durent retournés au vaisseau, car Obi-Wan s’aperçut que son Padawan se trouvait sur Tatooine, et non Naboo. Il transféra aussi un message à Coruscant qui informa les chevaliers Jedi et les sénateurs qu’une armée droïde se créait sur Géonosis, menée par le Comte Dooku. Toutefois la liaison s’interrompit lorsque Kenobi se fit capturer par des destroyers. Mace Windu ordonna à Anakin de rester où il était afin de protéger Amidala. Mais celle-ci décida d’aller sur la planète rocailleuse pour venir en aide au Jedi en danger.

Au Sénat, Jar Jar Binks, manipulé, prit les choses en main et proposa un amendement pour donner les pleins pouvoirs au Chancelier Suprême Palpatine. Ce dernier annonça la création d’une grande armée de la République pour contrer les Séparatistes. De leurs côtés, sur Géonosis, le croiseur de Padmé se posa sur une bouche d’aération. Ils entrèrent ensuite dans un bâtiment infesté de natifs enragés dont Anakin ne fit qu’une bouchée. Malheureusement, Amidala chuta dans une machine infernale qui fabrique des droïdes. Sa grande agilité la maintint en vie ; elle traversa d’énormes compresseurs. Un Géonosien ailé la fit trébucher et elle faillit se faire réduire en cendres si l’intervention de R2-D2 n’avait pas désactivé le processus. Mais rapidement, elle et Skywalker se firent capturer par des destroyers et par Jango Fett.


padmé amidala

Amidala tente de sortir vivante de son passage sur Géonosis.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Amidala et Anakin furent réunis à l’occasion de leur jugement par Poggle le Bref et le Comte Dooku. Leur sanction est sans appel : ils seront exécutés dans l’arène de la planète. Juste avant le supplice, Padmé avoua qu’elle avait souffert depuis que Skywalker est revenu, car elle l’aimait passionnément. Skywalker, triste et surpris, fut effrayé en pensant aux conséquences de leur histoire ; mais la jeune femme savait bien qu’ils étaient sur le point de perdre la vie. Enfin, ils s’échangèrent ce qui serait peut-être leur dernier baiser.

Dans l’arène, ils retrouvèrent Obi-Wan, lui aussi condamné. Padmé dut affronter un nexu bien nerveux, mais elle réussit à s’en tirer avec seulement une blessure dans le dos. Anakin et Kenobi, eux aussi, défèrent leurs adversaires. Au moment où Dooku et Gunray décidèrent d’envoyer des destroyers pour en finir avec eux, une centaine de Jedi fit son apparition. Ils luttèrent contre les armées droïdes, tout comme Padmé, toujours aussi talentueuse dans les combats aux blasters. Ils furent vite dépassés, mais heureusement, les soldats clones se manifestèrent et les Séparatistes purent enfin admirer la force des troupes républicaines, menées par Yoda. Amidala, suivie des autres gardiens de la paix, montèrent dans des canonnières TIO/BA, avant de décoller.


padmé amidala

Padmé est tombée de la canonnière clone et demeure inconsciente.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Alors que venait juste de débuter la Guerre des Clones et la Bataille de Géonosis, Padmé choya du vaisseau après un tir venant d’un chasseur ennemi. Anakin voulut aller la chercher, mais Obi-Wan le rappela à l’ordre. Ainsi, les deux Jedi affrontèrent aux sabres laser le Comte Dooku, dans lequel le Sith faillit les tuer. Yoda arriva à temps pour les sauver, mais Tyranus parvint à s’enfuir. Padmé, qui avait survécu à sa chute, revint arriva et retrouva Anakin et son mentor en piteux états, l’un blessé, l’autre avec le bras coupé.


padmé amidala

Dernier baiser pour les amoureux ?
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Tandis que sur Coruscant, Yoda, Kenobi et Windu s'inquiétaient quant à la situation dans laquelle la République se trouvait ; pendant que Dooku retrouvait son maître Darth Sidious et se rejouissait du début du conflit ; et au moment où Palpatine et d’autres sénateurs contemplaient la nouvelle armée de clones, Anakin, doté d’une main bionique et Padmé se mariaient secrètement à Varykino, sur Naboo, avec R2-D2, C-3PO, et un prêtre.


padmé amidala

Le mariage de Padmé et d'Anakin dans un cadre idyllique.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


22 ans avant la Bataille de Yavin, le conflit le plus destructeur que n’eût jamais connu la Galaxie, la Guerre des Clones, débuta. Les forces républicaines, les soldats clones, étaient alors menés par des Chevaliers Jedi, pourtant garants de la paix, pour combattre les Séparatistes. Ainsi, Kenobi et son apprenti partirent nombre de fois dans les systèmes stellaires touchés par la Confédération des Systèmes Indépendants.

De ce fait, Padmé ne voyait que rarement son mari. Elle était néanmoins très entourée, avec notamment le fidèle Capitaine Typho, et le droïde de protocole C-3PO. Ce dernier, malgré ses fonctions limitées, servait curieusement de confident à l’ancienne reine de Naboo. Elle parvenait aussi à entretenir une correspondance avec Anakin durant ses campagnes. Elle était par ailleurs très recherchée par les malandrins les plus vils ; car le vice-roi Nute Gunray, ayant toujours une grande rancœur envers Padmé, avait placé une prime faramineuse sur sa tête.


padmé amidala

Anakin quitte à nouveau sa femme, Guerre des Clones oblige.
(DVD Star Wars: Clone Wars)


Elle continua d’exercer son métier de sénatrice, mais elle était souvent peu écoutée. Aucun combat n’eut lieu dans sa planète d’origine. Toutefois, elle était la cible de tests de nouvelles armes biologiques pour les Séparatistes, comme sur une des lunes de Naboo, Ohma-D’un, ou encore la TriHexalophine 1138, toxine particulièrement dangereuse. Ces deux tentatives d’infection par des produits nuisibles furent déjouées.

Plus tard, environ quatre mois après la Bataille de Géonosis, sur Ilum, un temple renfermant des cristaux de sabres laser fut attaqué par la Confédération. Les deux protagonistes qui s’y trouvaient, Luminara Unduli et sa Padawan Barriss Offee, qui venait de terminer sa formation, furent emprisonnés dans la glace jusqu’à ce que Yoda perçoive une perturbation dans la Force. Padmé, qui s’ennuyait quelque peu, décida d’emmener le vieux maître Jedi à bord de son yacht. Typho, toujours soucieux de la sécurité de la sénatrice, était contre cette idée ; mais elle conclut qu’elle devait aller aider Yoda quand celui-ci mit du temps à revenir. Elle partit à sa recherche, affronta des droïdes ennemis, et, avec l’aide de C-3PO, parvint à retrouver le petit être accompagné d’Unduli et d’Offee.


padmé amidala

Padmé, sur Ilum, tente d'accompagner Yoda pour retrouver les Jedi.
(DVD Star Wars: Clone Wars)


Après cette mésaventure, Padmé passa son temps à s’inquiéter pour son mari. Cependant, Anakin n’avait aucune raison de douter de ses talents car il était maintenant devenu un Jedi hors pair, brillant de bataille en bataille. La nature pacifique de la jeune femme fut mise à l'épreuve lorsque le fils de Jabba le Hutt, Rotta, fut capturé par le Comte Dooku et ses sbires et que ces derniers firent croire au seigneur du crime que c'étaient les Jedi qui étaient à l'origine de sa disparition.

Pour l'Ordre Jedi et la République Galactique, le danger résidait dans le fait que Jabba pourrait se rallier aux Séparatistes et faire basculer la guerre. Il fallait absolument réagir ; par conséquent, Anakin Skywalker et son apprentie Ahsoka Tano furent dépêchés pour sauver le jeune Rotta. Quand Padmé apprit la situation, elle fut inquiète de la tournure des événements et du sort de son mari. Ce fut pourquoi elle décida d'agir et de prouver à Jabba que les Jedi n'avaient pas capturé le petit Hutt ; elle en informa Palpatine qui l'avertit du danger qu'elle courrait, mais peu lui importait.

C'est ainsi qu'elle alla s'entrenir sur Coruscant avec Ziro le Hutt, l'oncle de Jabba. Elle fut reçue avec froideur par la créature et lui fit part du quiproquo : Rotta n'avait pas été capturé par les Jedi. Ziro ne voulut rien entendre étant donné sa haine inconditionnelle envers les membres de cet Ordre. Il congédia Padmé. Mais celle-ci avait bien l'intention de persister. Alors qu'elle était raccompagnée par un droïde à la solte de la grosse limace, elle sortit le grand jeu en frappant le cyborg. Elle passa ensuite par l'ouverture de l'élévateur ; seulement, sa cape était retenue par le sbire mécanique.


padmé amidala

Padmé apprend que les Jedi sont accusés d'avoir capturé le fils de Jabba le Hutt.
(Film Star Wars: The Clone Wars)


Après quelques efforts, il lâcha prise et Padmé retourna discrètement voir Ziro. Toutefois, elle décida de ne pas se montrer quand elle aperçut que le Hutt discutait avec un Dooku holographique. Elle apprit qu'il s'agissait d'un piège des Séparatistes pour faire croire à Jabba que l'Ordre Jedi était à craindre. Ainsi, la Confédération pourrait rallier les clans hutts et les joindre au combat contre la République. Amidala sortit enfin de sa cachette car elle fut prise à parti par les gardes de Ziro.

Elle utilisa son pistolet pour supprimer le premier d'entre eux mais le second la poussa afin qu'elle fût visible aux yeux du Hutt et de Dooku. Elle fit part de son dégoût pour les actions des Séparatistes et fut capturée par les droïdes. Puis elle fut emmenée dans une cellule. L'un des droïdes de combat B1 qui rôdaient dans la demeure de Ziro aperçut l'holocam de Padmé qui sonnait et malgré les supplications de cette dernière, activa l'objet. L'hologramme de C-3PO apparut ; il entendit les cris de sa maîtresse qui ne manqua pas de lui signaler qu'elle était faite prisonnière chez le Hutt. Un garde détruisit l'appareil mais Padmé pouvait désormais être libérée.


padmé amidala

Padmé s'entretient avec Ziro le Hutt pour le convaincre qu'il s'agit d'un complot contre les Jedi et la République.
(Film Star Wars: The Clone Wars)


La sénatrice fut à nouveau présentée devant Ziro qui jugea sa prisonnière trop dangereuse pour être gardée en vie. À ce moment, une détonation se fit entendre : il s'agissait de C-3PO et de soldats clones qui furent alertés par le droïde protocolaire. Les droïdes de combat et les IG-86 de Ziro furent bien vite réduits en poussière et le Hutt fut encerclé par les recrues républicaines et Padmé. Celle-ci prit contact avec Jabba sur Tatooine, lequel avait retrouvé sa progéniture grâce à Ahsoka Tano et Anakin Skywalker. Padmé affirma que la capture de son fils avait été orchestrée depuis le départ par le Comte Dooku. Elle remercia personnellement son mari pour le travail qu'il avait accompli et même à travers un hologramme, démontra son amour par un regard langoureux.

Un autre épisode allait ponctuer la vie mouvementée d’Amidala, lorsqu’un scientifique du nom de Talesan Fry conçut un briseur de code. Il avait demandé la présence d’Obi-Wan Kenobi, d’Anakin Skywalker et de Siri Tachi, une Jedi, ainsi que d’un sénateur. C’est ainsi que Padmé se porta volontaire pour, éventuellement, mettre fin au conflit en utilisant les voies diplomatiques. Elle obtint le concours de Fry, avant d’être attaqué par un chasseur de primes, Magus. Celui-ci se fit prendre par les Jedi, mais Tachi mourut au cours de cette intervention.

Deux ans avaient passé depuis le début de la Guerre des Clones et la République est toujours en ébullition. Anakin a obtenu le rang de Chevalier Jedi, et, comme le veut la tradition, s’est fait coupé sa tresse de Padawan. Il donna ses quelques cheveux à Padmé, qui lui présenta un C-3PO tout neuf revêtu d’une « armure » dorée étincelante. Elle conserva précieusement le présent que lui avait fait son mari, tout comme elle l’avait fait pour le porte-bonheur qu’il lui avait offert. Elle félicita également pour son ascension dans l’Ordre Jedi.


padmé amidala

Padmé vient d'obtenir un précieux présent de son mari : sa tresse de padawan.
(DVD Star Wars: Clone Wars: Volume I)


Peu après, Anakin obtint une permission temporaire pour prendre congé. Il en profita naturellement pour se rendre dans la Contrée des Lacs, sur Naboo, afin de rendre visite à sa belle. Là, le Jedi fit part de ses pensées pendant la guerre, qui, selon lui, prenait une tournure favorable à la République. Mais ces quelques jours de bonheur furent écourtés par la visite inopiné de Kenobi, qui le rappela pour effectuer une mission où Assajj Ventress, mystérieuse Jedi noire, devait être pourchassée.

Par la suite, elle apprit qu’elle allait avoir un enfant. Cette nouvelle la remplit de bonheur mais elle ne divulgua cette information qu’à deux de ses plus ferventes suivantes, et sans doute à Typho. Il serait en effet dangereux que la nouvelle reine de Naboo apprenne sa grossesse ; elle pourrait la destituer de son poste de sénatrice. Alors que la République livrait son dernier combat contre l’ennemi, Padmé se préparait, elle, à annoncer la venue d’un nouveau né, enfant d’Anakin Skywalker.

Lorsque le Chancelier Palpatine, qui avait peu à peu gagné en puissance au Sénat, se fit capturer par le chef des armées droïdes, l’impitoyable Général Grievous, le mari de Padmé n’hésita pas une seconde à aller le secourir. Avec son désormais ami Obi-Wan Kenobi, ils infiltrèrent le Invisible Hand, pour ensuite mener un combat contre Dooku et libérer le captif. Fraîchement ramené sur Coruscant grâce à l’intervention des Jedi, Anakin retrouva Padmé après avoir été congratulé de toutes parts. C’est à ce moment euphorique qu’elle lui annonça sa grossesse. Le jeune homme fut surpris mais heureux ; il pensait alors qu’il serait enfin possible de révéler au grand jour leur amour. De son côté, la sénatrice avait l’intention de vivre avec son bien-aimé dans son monde natal, pour donner naissance à son enfant dans un cadre idyllique et paisible.


padmé amidala

Les retrouvailles de Padmé et Anakin, suite à la libération de Palpatine.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Une fois encore, durant la nuit, Anakin fut réveillé par un cauchemar, où il vit sa femme mourir en enfantant. Padmé le rassura, mais son mari, avec son engouement habituel, affirma qu’il ne laisserait personne tuer sa chère et tendre. Peu à peu, l’idée de la perdre le hanta et il se détacha de l’Ordre Jedi, pour mieux se rapprocher de Palpatine. Celui-ci était devenu tout-puissant, et il vantait les mérites souvent les mérites d’Anakin. Amidala ne perçut pas le changement dans le caractère de ce dernier ; elle pensait qu’il devenait plus humain et qu’il l’aimait encore plus.

Palpatine, que Padmé considérait comme son plus fidèle conseiller de Naboo, apprit, grâce à Panaka, que son protégé s’était marié avec la sénatrice. Ainsi, il se servit habilement de la faiblesse d’Anakin pour le tourner vers le côté obscur. Sentant qu’il devenait incontrôlable, plusieurs des membres du Sénat galactique, parmi lesquels Bail Organa et Mon Mothma, commencèrent à se rebeller contre Palpatine et sa soif de pouvoir.

Des tensions apparurent quand Anakin et Padmé furent en désaccord à propos de la guerre. Le Jedi restait fidèle au chancelier, et quand il apprit qu’il ferait partie du Conseil, mais qu’il ne deviendrait pas maître, Skywalker s’éloigna de son Ordre. Sa femme, elle, se méfait maintenant du vieil homme, mais cacha à son mari qu’une alliance se préparait dans le plus grand secret afin de démettre Palpatine de ses fonctions.


padmé amidala

Première véritable dispute entre Anakin et Padmé.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Padmé se rapprocha d’Obi-Wan, qui serait peut-être plus apte à comprendre la situation. Elle mena ensuite fièrement d’autres sénateurs pour présenter au chancelier la Délégation des 2000. Aux côtés d’Anakin, ce dernier n’était pas prêt à renoncer aussi facilement à son poste, et il était bien décidé à faire du jeune homme son bras droit, afin de le monter contre l’Ordre Jedi et ses proches.


padmé amidala
Obi-Wan s'entretient avec Amidala.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Sans qu’elle ne se doutât des événements qui se tramaient dans les bureaux de Palpatine, Padmé s’inquiétait quant à l’avenir de son couple. Elle se posait de nombreuses questions sur son changement radical par rapport à la période presque pacifiste qui précédait la Guerre des Clones. Quand elle vit de la fumée s’échapper du Temple Jedi et qu’elle apprit qu’Anakin s’y trouvait, Padmé, dans ses appartements, pleura à chaudes larmes. Elle savait que la République allait vaciller. Son mari revint sain et sauf, se posant sur sa véranda à bord de son intercepteur Jedi. Il lui raconta que les Jedi avaient tenté de renverser le chancelier.


padmé amidala

Sentant que son mari est en train d'accomplir des actes douteux au Temple Jedi, Padmé s'effondre.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Padmé fut horrifiée d’entendre ces mots ; elle ne crut d’ailleurs pas qu’une telle chose pût arriver. Lorsqu’elle vit le regard sans émotion et rempli de haine d’Anakin qui lui annonçait qu’il devait partir pour s’occuper des leaders séparatistes sur Mustafar, elle plongea dans une détresse profonde. Elle implora son mari de rester avec elle pour qu’ils partent tous les deux et élever leur enfant ; en vain.

Palpatine convoqua les sénateurs pour une session extraordinaire. Là, Padmé ne reconnut pas l’aimable homme de Naboo et vit un personnage défiguré qui, prétextant que les Jedi avaient trahi la République et tenté de le tuer, il instaura le Premier Empire Galactique, pour, selon lui, le maintien de la paix et de la sécurité. Amidala, près de Bail Organa, constata avec dépit que l’assemblée applaudissait la mise à mort de la liberté. Par la suite, elle demanda aux sénateurs initiateurs de la Délégation des 2000 de voter pour l’Empire, tout en continuant à créer une alliance secrète.

Rentrée chez elle, Padmé aperçut Kenobi, venu chercher des nouvelles de son ex-apprenti. Il demanda à son interlocutrice si elle savait où se trouvait Anakin, mais elle prétendit évidemment ne rien connaître de sa situation. Devant son refus, Obi-Wan lui apprit que son mari avait basculé du côté obscur, influencé par le maléfique Seigneur Sith Darth Sidious, véritable nature de Palpatine. Il ajouta qu’il avait tué des Padawans dans le Temple et qu’il était devenu dangereux. Padmé fut très choqué par ses accusations ; mais en un sens, elle se doutait qu’Anakin n’était plus le même que lors de leur première rencontre.

Peu après, elle décida d’aller le rejoindre sur Mustafar en prenant son esquif naboo et en emmenant ses droïdes R2-D2 et C-3PO. Obi-Wan la suivit et réussit à se glissa dans son vaisseau, attendant que celui-ci se pose pour aller à la rencontre de son ancien ami. Arrivée sur la planète volcanique, Padmé, encore bouleversée par les brusques retournements de situation de son homme et de la Galaxie, se pressa d’aller trouver Anakin, qui la repéra bien vite.


padmé amidala

Padmé vient d'arriver sur Mustafar.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Mais les retrouvailles tournèrent mal. Bien qu’encore amoureux, Skywalker prétendait tout faire pour sauver sa femme. Elle lui parla des accusations d’Obi-Wan, qui disait qu’Anakin avait basculé du côté obscur et qu’il était devenu un assassin dangereux. Encore plus enragé à ces mots, il revendiqua ses actes, ce qui terrifia Padmé. Elle ne put le reconnaître, comme l’avait dit Kenobi. Malgré tout, elle lui proposa de s’enfuir, de fuir la guerre, de fuir la République pour que leur amour pût renaître. Seulement voilà, aveuglé par des désirs obscurs de puissance, Anakin n’était pas du même avis. Il voulait prendre la place de Sidious pour régner à sa place, et il envisage de placer, dans le futur, sa femme à ses côtés pour qu’ils aient le contrôle de la Galaxie entière.

C’est désormais un Darth Vader qui se présentait devant elle. Padmé recula, sentant que son amour avait décliné et approuvant maintenant les pensées d’Obi-Wan. Justement, celui-ci débarqua de son appareil. Vader l’aperçut, et, pensant qu’il était victime de trahison, étrangla sa femme à l’aide de la Force. Il la relâcha ensuite, et Kenobi put constater avec soulagement que, bien qu’inconsciente, elle n’était pas morte.


padmé amidala

Dans un élan de rage, Vader étrangle sa femme.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Un combat terrible commença entre les deux compères d’autrefois. Sans remords, ils n’hésitèrent pas à tenter de se tuer. R2 et C-3PO, eux, transportèrent le corps inanimé de Padmé dans l’esquif. Obi-Wan réussit finalement à triompher de son adversaire et il laissa Anakin se faire brûler par la lave sans pitié de Mustafar. Après avoir quitté l’une des personnes les plus chères pour lui, le Jedi quitta, avec Amidala, toujours inconsciente, la planète, alors qu’arrivait la navette de l’Empereur Palpatine.

Ce dernier ramena son nouvel élève dans son engin afin qu’il fût soigné de ses blessures extrêmement graves. Kenobi, lui aussi, transporta Padmé sur une base secrète de Polis Massa. Là, Yoda et Bail Organa l’attendaient et la jeune femme reçut les soins intensifs. Curieusement, les droïdes médicaux s’aperçurent que leur patiente était en train de mourir, non pas à cause de ses lésions corporelles minimes, mais parce qu’elle n’avait plus envie de vivre. Obi-Wan assista à l’accouchement et c’est lui qui reçut dans ses bras non pas un, mais deux nouveaux nés jumeaux, que Padmé baptisa Leia et Luke.

Avant de pousser son dernier souffle, elle dit à l’un des seuls rescapés de l’Ordre 66 qu’il restait une part de bonté en Anakin. C’est ainsi que mourut une femme toujours déterminée dans sa vie politique, dans ses convictions. Mais elle avait également démontrée son incroyable bonté. Ce fut une grande perte pour nombre d’individus. Pendant ce temps, sur Coruscant, Darth Vader venait de revêtir son armure noire. L’Empereur lui dit que Padmé avait été tuée par sa main, ce qui le mit dans une colère telle que les droïdes médicaux qui lui avaient sauvé la vie explosèrent. C’était cependant bien par sa faute que l’une de grandes femmes de Naboo avait quitté ce monde.


padmé amidala

Padmé accouche de ses jumeaux, Leia et Luke, aux côtés d'Obi-Wan.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Son corps fut amené sur sa planète natale, où la défunte eut le droit à des funérailles d’États. De nombreuses personnalités étaient présentes dans le cortège, dont sa famille très attristée. Sa grossesse n’avait pas été expliquée mais il fut prétendu que son enfant était mort avec elle. Respectant sa mémoire, les habitants de Naboo ne menèrent aucune enquête pour connaître son père. Ils pensaient alors, selon l’Empire, que Padmé avait été tuée par les Jedi lorsque ceux-ci trahirent le gouvernement en place pour tenter de prendre le contrôle de la Galaxie.

La Reine Apailana, actuelle souveraine de la planète, démentira cette version des faits ; mais elle aussi fera les frais de la cruauté de l’Empire. Silya Shessaun, amie d’enfance de Padmé, tenta également de récuser les circonstances de sa mort. Elle sera toutefois forcée de se plier au régime en place. Enfin, un Inquisiteur impérial dénommé Malorum voudra en savoir plus sur Naberrie. Après avoir interrogé sa grand-mère maternelle, il succomba à un Jedi, Ferus Olin.


padmé amidala

La défunte Padmé, pendant son enterrement.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Obi-Wan et Yoda ayant décidé de séparer les jumeaux de Padmé, Luke fut envoyé sur Tatooine et Leia confiée à Bail Organa et à sa femme sur Alderaan. Le premier, au sein de sa famille, Owen et Beru Lars, grandit dans en tant que fermier. Leia, elle, eut le droit à une éducation studieuse, tout comme sa mère. Les jumeaux se révélèrent être des héros lorsque l’Alliance Rebelle se dévoila au grand jour pour lutter contre la tyrannie de l’Empire et de Darth Vader. Luke parvint à défaire son père du côté obscur et avec sa sœur, il fut l’un des précurseurs de la Nouvelle République, puis du Nouvel Ordre Jedi.

La famille Skywalker décida de rechercher des informations sur leur mère dans la bibliothèque d’Obro-Skai, mais ils ne trouvèrent rien d’intéressant. Leia, peu après, reçut la visite d’une centaine de femmes, comme Akanah, toutes prétendant être sa mère. Mais il n’en était rien. Par la suite, R2 transmit involontairement un hologramme montrant Padmé mourir en accouchant, ainsi qu’une série d’événements qui avaient ponctué sa vie. Bien que le Nid Obscur tentât, durant la Guerre de l’Essaim, de faire croire qu'il s'agissait de Mara Jade, femme de Luke Skywalker, qui avait assassiné sa mère, le Jedi découvrit qu’elle était bel et bien décédée en enfantant. Ainsi, l’histoire de Padmé, reposant en paix avec son mari dans la Force, se concluait.


puce Sources

- Padmé Amidala dans la Databank
- Star Wars Roleplaying Game
- Who's Who in the Delegation of 2000
- Episode I: The Visual Dictionary
- Star Wars Episode I: The Phantom Menace
- Star Wars Episode II: Attack of the Clones
- Star Wars Episode III: Revenge of the Sith
- Attack of the Clones: The Visual Dictionary
- Revenge of the Sith: The Visual Dictionary
- Star Wars: The Complete Visual Dictionary
- Star Wars: The Ultimate Visual Guide
- Attack of the Clones: Incredible Cross-Sections
- Star Wars: Complete Cross-Sections
- The New Essential Chronology
- The New Essential Guide to Characters
- Episode I Insider's Guide
- Star Wars Chronicles: The Prequels
- Star Wars Miniatures: Clone Strike
- Star Wars Kids
- Star Wars Official Poster Monthly
- Star Wars: Clone Wars
- Star Wars: The Clone Wars
- The New Essential Guide to Droids
- The Official Star Wars Fact File
- Dressing a Galaxy: The Costumes of Star Wars



puce Informations

Auteur Cette fiche a été rédigée par Thypot le 2 janvier 2007.
Corr Cette fiche n'a pas été corrigée.

[Retour] - [Suivant]



Dernière modification effectuée le 13 octobre 2008 à 11:58 (CEST+0200)