Logo CSS
Logo XHTML
Stats
visiteur(s) en ligne
350234 visiteurs
10 visiteurs aujourd'hui
88 fiches Star Wars

Partenaires

Logo APY
Tous les partenaires






PERSONNAGES > ACKBAR


Encyclo




Fiche de données

ev

Naissance :
-44, Mon Calamari
Mort :
+29, Mon Calamari
Espèce :
Mon Calamari
Taille :
1,80 mètre
Affiliations :
- Résistance mon calamari
- Alliance des Planètes Libres
- Alliance Rebelle
- Nouvelle République
- Alliance Galactique
Périodes :
Logo Empire Logo Rébellion Logo Nouvelle République Logo NOJ

 
pit
Compte tenu de sorties récentes ou d'absence de sources, cette fiche manque d'informations. Elle sera mise à jour au plus vite. Merci de votre compréhension.


Ackbar naquit sur la planète Mon Calamari plus de quarante ans avant la Bataille de Yavin. Son espèce, dont le nom reprend celui de son monde natal, s’était développée parallèlement aux Quarrens. Alors que ces derniers demeurèrent aquatiques, les Calamariens évoluèrent en une race d’amphibiens dotés de poumons, préférant vivre à la surface des océans à bord d’immenses villes flottantes. Ackbar, avant de devenir l’un des membres non humains les plus éminents de l’Alliance Rebelle, était parée d’un corps couleur saumon.

Il possédait de puissants avant-bras palmés articulés, ainsi qu’une large tête sphérique, d’où saillait une paire d’yeux jaunes pédonculés. Ces derniers lui permettaient une vision à 180 degrés. Réputé pour son calme et sa nature prévoyante, il fut l’un des tacticiens militaires les plus talentueux pour l’Alliance, notamment durant la Bataille d’Endor.

Alors qu’Ackbar, ayant terminé ses études, était encore un chef respecté, le président de Coral City, l’Empire, qui avait entendu parler que les habitants de Mon Calamari étaient de brillants constructeurs de vaisseaux et des spécialistes en technologies avancées, décida de faire irruption dans le système en question. Palpatine, à la tête du régime, ordonna immédiatement que la planète soit conquise, et de nombreux vaisseaux implacables exécutèrent l’ordre de leur maître.

Les autochtones, fidèles à leurs coutumes, firent aux nouveaux arrivants des démonstrations de paix et de fraternité. Mais l’Empereur se contenta de considérer le territoire comme une source d’exploitation possible, et les trois principales villes flottantes furent attaquées. Il s’empara par la même occasion des richesses technologiques. En outre, nombre de chefs furent capturés alors qu’ils tentaient de repousser l’ennemi.

Tout comme la population, Ackbar fut l’une des premières victimes de cet asservissement. Il fut détaché au service d’un officier de la flotte, puis confié au Grand Moff Tarkin, célèbre gouverneur impérial. Agissant avec humilité et laissant croire qu’il souhaitait servir ses maîtres, l’amphibien cacha bien ses réelles intentions. En effet, il tira avantage de son rôle de serviteur et de traducteur de Tarkin pour espionner les activités du régime en place. Il parvint à étudier en secret les documents militaires importants et écoutait attentivement lorsque le moff expliquait ses théories sur la guerre et sur la doctrine de « domination par la peur ».

Un jour, l’occasion se présenta pour qu’Ackbar utilise les connaissances des impériaux contre eux. Lorsqu’il accompagnait le Grand Moff pour une visite de routine sur la première Étoile Noire, le vaisseau du gouverneur fut attaqué par un commando rebelle. Alors que Tarkin avait survécu, Ackbar, lui, fut sauvé par l’Alliance, et il parvint à convaincre ses chefs des atouts que lui-même et son peuple pouvaient apporter à la Rébellion. Il retourna ensuite sur sa planète pour libérer ses congénères.

Comme il avait obtenu le soutien des siens, le Calamarien devint un avantage majeur pour les résistants à l’Empire. Il avaient emmené avec lui quelques-uns des plus brillants tacticiens de son monde natal afin de les faire intégrer l’Alliance. Bien qu’ils parurent d’abord bien comiques aux troupes rebelles, avec leurs têtes arrondies et leurs yeux pédonculés, on reconnut en eux un dévouement et un courage. Ils représentaient, petit à petit, un allié de poids pour la lutte contre le régime de Palpatine. En plus de leurs connaissances, les natifs de Mon Calamari amenèrent avec eux leur flotte, constituée principalement de croiseurs MC80 modifiés, capables de défier les plus puissants destroyers stellaires.

Ackbar, devenu commandeur de l’Alliance, collabora aussi au très secret projet Shantipole. Le but de ce plan était de développer un chasseur susceptible de s’attaquer à des appareils ennemis très imposants. En collaboration avec les insectoïdes Verpine, un nouveau vaisseau naquit, le B-Wing, lourdement armé. Lorsque les premiers prototypes furent livrés, Ackbar, ayant acquis une réputation prudente et mesurée, obtint la confiance du haut commandement rebelle. Mon Mothma le promut au rang d’amiral de la flotte et il devint l’un des plus éminents conseillers de la dirigeante de l’organisation.


ackbar

C'est le Calamarien qui se chargea d'annoncer la tactique pour détruire la Seconde Étoile Noire.
(DVD Star Wars Episode VI: Return of the Jedi)


Il fut ensuite enrôlé pour aider à planifier le dramatique assaut contre la Seconde Étoile Noire de l’Empire. Il devait s’agir d’une attaque surprise. Pour cela, en habile stratège, il devait analyser la tactique ennemie pour la retourner contre eux. Grâce à ses aptitudes, il réussit à devenir un leader de l’Alliance, reconnu pour ses qualités d’organisation. Même si l’Étoile Noire n’était pas encore opérationnelle lors de l’attaque, un commando fut envoyé sur la lune d’Endor afin de détruire le générateur de bouclier qui protégeait la station de combat. Les croiseurs rebelles seraient alors en mesure d’assaillir la super arme, dégageant la voie pour que les petits chasseurs puissent s’introduire dans les superstructures et désintégrer le réacteur principal.

Cependant, dès qu’ils surgirent de l’hyperespace, les Rebelles comprirent qu’ils étaient tombés dans un piège. Les impériaux les attendaient et le bouclier était toujours activé. Tout d’abord, Ackbar ordonna une retraite tactique. C’était une réaction logique, étant donné que la flotte rebelle avait toujours évité un contact direct avec l’Empire à cause des faibles probabilités de l’emporter. Malgré lui, le Calamarien, ayant pris le commandement de l’Alliance et ayant entendu l’insistance du général Lando Calrissian, se résolut de donner un ordre difficile : il décida de risquer tous ses vaisseaux en les lançant contre les bâtiments impériaux et contre l’Étoile Noire qui, contre toute attente, était opérationnelle.


ackbar

L'amiral Ackbar supervisa les opérations spatiales pendant la Bataille d'Endor.
(DVD Star Wars Episode VI: Return of the Jedi)


Ackbar puisait dans toutes ses ressources tactiques afin d’assurer la survie de sa flotte dans ces conditions. Il accepta les lourdes pertes pour accorder au commando dépêché sur Endor assez de temps pour qu’il accomplisse sa mission. Une fois le générateur détruit, l’amiral ordonna à tous les chasseurs de centrer leur attaque sur le réacteur principal, pendant que les vaisseaux les plus imposants protégeaient leur avancée. Un coup chanceux décoché par Lando Calrissian permit de désintégrer la station spatiale, qui disparut dans une gerbe de feu.

Même en ayant remporté l’une des plus grandes victoires contre l’ennemi, l’Amiral Ackbar savait que tout l’Empire n’était pas anéanti. Après cette bataille, il se livra à de nombreux affrontements contre les poches de résistances impériales, et toutes ces menaces qui pesaient sur l’Alliance et sur la Nouvelle République naissante. Alors qu’il siégeait désormais au Conseil Intérieur et était le Commandant Suprême des Forces de Défense du nouveau régime.

Après avoir survécu à une tentative d’assassinat du seigneur de guerre Zsinj, Ackbar supervisa la bataille contre les reptiliens Ssi-Ruuk sur Bakura et contre l’Amiral Krennel sur Ciutric ; assista à la renaissance de l’Escadron Rogue ; et participa à la capture de Coruscant. Il s’installa pendant quelques temps dans une résidence, le « Lac de la Victoire ». Plus tard, il planifia l’attaque de Sluis Van contre les forces impériales restantes, menées par la Grand Amiral Thrawn. Avec le général Bel Iblis, il remporta la victoire contre ce dernier, qui fut assassiné au cours de la Bataille de Brilbringi.


ackbar

Ackbar est heureux de voir que l'Executor a été mis en déroute.
(DVD Star Wars Episode VI: Return of the Jedi)


Malgré cette victoire des plus déterminantes pour la Nouvelle République, le Calamarien apprit l’existence d’un terrifiant danger qui pouvait s’abattre sur sa planète natale. En effet, depuis le Noyau Galactique, un clone ressuscité de l’Empereur s’apprêtait à lâcher des machines de guerre à la puissance incommensurable. Ces appareils, appelés « Dévastateurs de Mondes », n’avaient que pour simple et unique but d’exécuter le désir ancien de Palpatine, qui consistait à détruire Mon Calamari avec la Première Étoile Noire. Mais à cette époque, les immenses engins étaient sur le point de le faire, en guise de représailles contre le rôle qu’avaient joué les natifs dans la guerre contre l’Empire.

Horrifié par les scènes de destruction sur sa planète d’origine, Ackbar déclara que les Dévastateurs étaient « plus effroyables que l’Étoile Noire ». Même si l’on parvint à les arrêter, les ruines fumantes de Mon Calamari vinrent attester le commentaire de l’éminent personnage de la Nouvelle République. Peu après ces combats, une traîtrise d’un assistant de confiance faillit clore la carrière militaire d’Ackbar.

Alors qu’il accompagnait la Princesse Leia pour une mission diplomatique sur la planète Vortex, il perdit le contrôle de son B-Wing. Il ignorait alors que l’appareil avait été saboté par Terpfen, son chef mécanicien. Ce dernier, du temps où il était esclave, avait subi une intervention chirurgicale visant à remplacer les sections de son cerveau par des implants synthétiques. Ainsi était-il devenu un agent de l’Empire à la solde de l’ambassadeur impérial Furgan.


ackbar

On perçoit le soulagement dans le regard d'Ackbar quand l'Executor s'écrase.
(DVD Star Wars Episode VI: Return of the Jedi)


L’engin d’Ackbar s’écrasa contre la Cathédrale des Vents, lieu sacré de la planète. Les deux occupants du B-Wing survécurent ; mais des centaines d’habitants de Vortex, les Vors, trouvèrent la mort. Après ce malheureux accident, une enquête fut ouverte et, suite, à un examen faussé de l’épave du vaisseau dirigée par Terpfen, on conclut qu’une erreur de pilotage était à l’origine de la catastrophe.

En outre, l’un de ses rivaux au sein de la République, répondant au nom de Borsk Fey'lya, soutint la thèse contre le Calamarien. Celui-ci accepta la responsabilité et, discrédité, terrassé par le poids de tant de morts, il fut forcé de démissionner. Il regagna Mon Calamari et vécut reclus dans l’anonymat, installé au Fourré des Arbres Océaniques, lieu de son enfance. Là, il se consacra à la reconstruction de son monde pendant quelques temps.

Mais cette retraite allait être de courte durée. En effet, l’Empire porta à nouveau son attention sur Mon Calamari ; deux destroyers stellaires furent lancés, sous les ordres de l’Amirale Daala, dans l’intention d’entreprendre un bombardement des grandes cités de la planète. Rejoignant précipitamment le centre de commandement installé dans la Cité d’Écume, Ackbar prit l’organisation des défenses en mai. Lui seul fut à même de reconnaître la tactique militaire de l’ennemie, stratégie initialement planifiée par le Grand Moff Tarkin.

Alors que les défenses planétaires avaient du mal à faire face aux destroyers, un troisième vaisseau de guerre fit son apparition pour attaquer les chantiers de construction navale de Mon Calamari, eux-mêmes privés de protection. Prenant à distance le contrôle d’un appareil en orbite, il programma une trajectoire de collision contre le navire impérial, et cette subtile tactique permit de se débarrasser du destroyer stellaire, qui explosa violemment. Les deux autres engins furent contraints de battre en retraite. Ainsi, la flotte de la Triade Sacorrienne fut écrasée pendant la Bataille de la Station Centerpoint.

Après le sauvetage de Mon Calamari par Ackbar, il fut rappelé par la Nouvelle République, mais il refusa de regagner les rangs du régime. L’attaque impériale l’avait effectivement convaincu dut fait que sa présence était requise sur son monde natal afin d’aider au renforcement des systèmes de défense. Mais suite à ces hésitations, il reconsidéra sa décision, quand Terpfen le renégat avoua la sabotage du vaisseau du Calamarien lors de son crash sur Vortex, prétendant qu’il avait agi sous la contrainte. La tentative d’assassinat fomentée par Furgan éclata au grand jour et Ackbar fut pardonné logiquement.

Une fois son intégrité restaurée, il rejoignit donc les rangs de la Nouvelle République, durant les mandats de Mon Mothma et de Leia Organa Solo. Il aida à développer le régime en place, mais lorsque Borsk Fey'lya devint à son tour chef d’État, Ackbar prit la décision de se retirer sur Mon Calamari. Toutefois, une fois encore, il fit parler de lui lorsque les terribles Yuzzhan Vong envahirent la Galaxie et firent tomber Coruscant durant le règne de Cal Omas. L’amphibien, bien qu’assez âgé, permit la déroute de l’armée extraterrestre menée par Tsavong Lah sur Ebaq IX. Après ce succès, le Commandant Suprême Sien Sovvn ayant reconnu qu’il avait conservé ses qualités d’antan, lui proposa de reprendre sa place de chef des armées. Mais cette fois, Ackbar refusa.

Plus tard, près de trente ans après la Bataille de Yavin, alors que la Nouvelle République avait presque totalement remporté la victoire définitive contre l’ennemi, Ackbar mourut à 74 ans standard après avoir écrit ses mémoires. Il figura dans le panthéon des héros de guerre de la Galaxie, et fut toujours considéré comme l’un des plus grands dirigeants militaires de l’histoire et comme l’un des alliés les plus précieux de l’Alliance Rebelle, puis de la Nouvelle République. On rendit en outre hommage au natif de Mon Calamari en baptisant la nouvelle génération de destroyers stellaires de classe Victory à son nom, durant la Guerre de l'Essaim.


puce Sources

- Admiral Ackbar dans la Databank
- Galaxy Guide 5: Return of the Jedi
- X-wing: The Official Strategy Guide
- Star Wars Episode VI: Return of the Jedi
- Alliance Intelligence Reports
- Rebel Alliance Sourcebook
- The Essential Chronology
- The Essential Guide to Characters
- The New Essential Guide to Characters
- Handbook 1: X-wing Rogue Squadron
-
"Who's Who in Star Wars Galaxies" – Star Wars Insider 65
- The New Essential Chronology
- The New Essential Guide to Alien Species
- Polyhedron 108
-
"Who Is That Alien? Mon Calamari & Bith" – Star Wars Kids 5
- The Official Star Wars Fact File
- Empire Star Wars 20th Anniversary bonus mag

- "Death Star II Limited" – Star Wars Customizable Card Game (Carte : Admiral Ackbar)


puce Informations

Auteur Cette fiche a été rédigée par Thypot le 18 février 2007.
Corr Cette fiche n'a pas été corrigée.

[Retour] - [Suivant]



Dernière modification effectuée le 13 octobre 2008 à 11:58 (CEST+0200)