Logo CSS
Logo XHTML
Stats
visiteur(s) en ligne
350234 visiteurs
10 visiteurs aujourd'hui
88 fiches Star Wars

Partenaires

Logo KW
Tous les partenaires






DROÏDES > DROÏDE-ARAIGNÉE TRAQUEUR


Encyclo




Fiche de données

R4

Constructeur :
Baktoid Armor Workshops
Taille :
7,32 mètres
Modèle :
Droïde-araignée « traqueur » OG-9
Armement :
- 1 laser antipersonnel
- 1 emplacement laser monté
- 1 canon ionique rétractable
Affiliations :
- Confédération des Systèmes Indépendants
- Guilde du Commerce
Périodes :
Logo Empire Logo Rébellion Logo Nouvelle République Logo NOJ Logo Legacy

 
Le droïde-tank araignée fut conçu par les Baktoid Armor Workshops juste avant sa dissolution par la Fédération du Commerce, c'est-à-dire peu après l'invasion de Naboo. Il fut produit en quantité dans les derniers jours de vie de la firme et de suite acheté par la Guilde du Commerce, qui voulut en premier lieu l'utiliser pour effrayer les créditeurs et les concurrents. Afin de satisfaire son but qui était de contrôler toutes les activités liées à l'affinage de matières brutes, ette corporation corrompue n'hésita pas à demander la constitution d'une armée de droïdes-araignées, qui représentaient une arme d'intimidation idéale.

La présidente Shu Mai, décidée à renforcer les taxes que la Guilde imposait à ses subsidiaires employa donc ces automates pour régler les situations les moins confortables. Imposants par leur taille les élevant à 7,32 mètres, ces machines de destruction servirent aussi à faire ployer la concurrence et à terrifier ceux qui ne voulaient pas céder. Leur pouvoir intimidant, conféré par de larges dimensions, était en effet largement assuré et permettait souvent à la Guilde de parvenir à ses fins.

Droïdes quadrupèdes, ils possédaient des jambes hydrauliques particulièrement solides qui leur donnaient une grande stabilité sur un terrain accidenté et qui pouvaient s'adapter à tous types de sols. Des vérins d'extension reliaient le module sphérique aux jambes et permettaient une maniabilité satisfaisante afin que l'appareil se mût aisément. Au bout de ces pattes se logeaient des moteurs ambulatoires indispensables pour un déplacement correct.

Malgré son aspect lourd et lent, le droïde-tank araignée pouvait tout de même atteindre des vitesses allant jusqu'à 90 km/h. Mais de tels atouts impliquaient forcément des inconvénients majeurs. Lorsque l'une des jambes hydrauliques, trop vulnérables aux tirs ennemis, était touchée, c'était le droïde entier qui perdait l'équilibre. Il ne pouvait alors plus se déplacer et, de fait, n'était plus capable d'être efficace.


droïde araignée

On peut discerner quelques tanks araignées attendant les ennemis républicains.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Tous les sytèmes vitaux de l'engin étaient situés à l'intérieur de l'énorme sphère centrale constituée d'un épais blindage très résistant. Ce cerveau ne disposait que d'une programmation limitée et ne conservait pas les données sur les missions antérieures. Par conséquent, le droïde ne pouvait pas développer sa propre personnalité sur le terrain et agir de façon spontanée pour surprendre l'ennemi. Toutefois, les banques d'informations contenaient toutes les stratégies militaires connues et les informations techniques à propos de l'arsenal adverse. En analysant ces sources et la situation dans laquelle il se trouvait, le droïde-araignée pouvait adapter ses protocoles d'attaque.

L'intérieur de la sphère comportait en outre le réacteur, système instable qui pouvait exploser si un projectile ennemi perforait le blindage. Sous l'hémisphère inférieur était installé un laser à détecteur qui permettait la localisation d'une cible. Cette arme, indépendante, était dotée de son propre collimateur de ciblage. La parabole qui l'entourait captait toutes les informations et agissait comme une véritable « tête chercheuse » pour orienter l'arme vers l'adversaire. Le laser pouvait également tirer en rafales pour déstabiliser et affaiblir un bouclier énergétique.

droïde araignée

Des droïdes-tanks araignées vinrent renforcer les rangs de la Confédération durant la Bataille de Géonosis.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Outre ce canon principal, une autre arme secondaire se situait au sommet de la sphère. Il s'agissait d'un laser antipersonnel utilisé en priorité pour les combats rapprochés contre les troupes ennemies, qui pouvait tirer en même temps que le canon inférieur. Au besoin, il avait de plus la possiblité d'être démonté et remplacé par un autre équipement ou armement destiné à des missions spéciales.

Du fait des avantages qu'ils présentaient, les droïdes-araignées furent utilisés en masse sur les champs de bataille durant la Guerre des Clones. Ils causèrent des dégâts considérables dans les rangs de la République car leur taille leur donnait l'avantage dans les assauts contre des positions terrestres, voire au cours de certains raids aériens. Agissant en tandem avec les droïdes araignées nains, également développés par la Guilde du Commerce, ces appareils atteignaient leur efficacité maximale lors des échauffourrées contre les soldats clones.


droïde araignée

Sur Felucia, des appareils de ce type sont également déployés en masse pendant la Guerre des Clones.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


La stratégie habituelle consistait pour le droïde-araignée nain à repérer un ennemi en s'avançant dans des cavernes ou des zones difficiles d'accès grâce à leur petite taille, puis à transmettre les informations au droïde-tank araignée qui se chargeait de décocher une tempête de laser sur l'adversaire, lui laissant peu de chance de survie. Ces manœuvres étaient monnaie courante lors des principales batailles de la Guerre des Clones ; les Séparatistes utilisèrent leurs droïdes-tanks araignées pendant la Bataille de Géonosis et, par la suite, notamment sur Felucia.


puce Sources

- Homing spider droid dans la Databank
- The New Essential Guide to Vehicles and Vessels
- Revenge of the Sith: Incredible Cross-Sections
- Star Wars Episode II: Attack of the Clones
- Star Wars Episode III: Revenge of the Sith
- Star Wars Miniatures: Bounty Hunters



puce Informations

Auteur Cette fiche a été rédigée par Thypot le 11 juillet 2007.
Corr Cette fiche a été entièrement corrigée.


[Retour] - [Suivant]



Dernière modification effectuée le 13 octobre 2008 à 11:58 (CEST+0200)