Logo CSS
Logo XHTML
Stats
visiteur(s) en ligne
350234 visiteurs
10 visiteurs aujourd'hui
88 fiches Star Wars

Partenaires

Logo SWE
Tous les partenaires






DROÏDES > DROÏDE DESTROYER


Encyclo




Fiche de données

destroyer

Constructeurs :
Colicoïdes
Taille :
1,83 mètre
Modèle :
Droïdeka
Armement :
Blasters jumelés
Équipement :
1 bouclier déflecteur
Affiliations :
- Confédération des Systèmes Indépendants
- Fédération du Commerce
- Empire Galactique
- Empire vagaari
- Vestiges séparatistes
- Autorité du Secteur Corporatif
Périodes :
Logo Empire Logo Empire Logo Empire

 
Soucieuse en raison de la faiblesse évidente affichée par les membres de leur infanterie, la Fédération du Commerce eut besoin d’un nouvel automate capable de dominer les champs de bataille et de conserver l’ascendant dans la plupart des situations. C’est dans cette optique que naquit le droïdeka, formidable machine à tuer, dont le nom peut être décomposé en deux termes ; « droïde » en basic, et le suffixe colicoïde « eka » signifiant « ouvrier sans cervelle ». C’était en effet ce peuple d’insectoïdes à six bras provenant de Colla IV, planète éloignée du cœur de la République, qui en était le créateur.

Les tests initiaux de la Fédération du Commerce sur son armée tendaient à prouver que l’infanterie, dont les unités étaient pilotées par un ordinateur central, était à même de fonctionner correctement. Toutefois, certains membres du conseil de cette corporation estimèrent qu’ils avaient besoin d’un droïde de réponse rapide, disposant d’une importante puissance de feu et capable de tenir le front en attendant l’arrivée de renforts. Un tel engin devait également être susceptible de se mouvoir à l’intérieur de structures ennemies ou alliées, dans lesquelles les CAB et les STAP ne pouvaient pénétrer.

Après de houleux débats concernant les problèmes de financement, la motion fut approuvée. Les Neimodiens chargés des recherches lancèrent un appel d’offre auprès des fabricants d’armes capables de répondre à leurs attentes. Le contrat fut remporté par les Colicoïdes, insectes de deux mètres de haut en moyenne parés d’une épaisse armure chitineuse. Ces créatures s’avéraient par ailleurs particulièrement belliqueuses ; elles étaient hostiles entre elles et extrêmement violentes à l’égard des étrangers.

Malgré leur caractère, après avoir empoché leur contrat, les Colicoïdes s’engagèrent à livrer le plus vite possible de nombreux appareils qu’ils baptiseront « droïdekas » et que l’on connaîtra plus tard sous le nom de droïdes destroyers ou « droïdes de destruction ». Au départ, il y eut quelques dissensions entre la Fédération et les fabricants d’armes, ces derniers refusant que leurs créations fussent asservies à un ordinateur central. Bien que les Colicoïdes finissent par céder, ils ajoutèrent leur petite touche personnelle conférant au droïde certaines aptitudes d’insecte guerrier capable de tendre des pièges mortels, prenant les proies en tenaille et les abattant sans le moindre remords.


destroyer
Étapes de « métamorphose » d'un destroyer :
En forme de roue ;
Le droïde s'immobilise ;
Les jambes se déplient ;
C'est au tour des blasters de se déployer ;
Après être passé en posture de combat, le droïdeka enclenche son bouclier et fait feu.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


En échange de leurs services, les créatures reçurent cinquante vaisseaux de transport, remplis de viandes rares, exotiques et souvent vivantes. Elles faillirent cependant à l’un des termes du contrat quand elles commencèrent à fabriquer des droïdekas indépendants pour le reste du marché. Ils savaient pertinemment que la Fédération du Commerce n’irait pas porter plainte et ne porterait pas cette affaire devant les tribunaux.


destroyer
Les destroyers ne s'arrêtent plus de tirer ; Qui-Gon et son apprenti sont forcés de battre en retraite.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace )


Ainsi, bien longtemps après les événements survenus sur Naboo, les machines à tuer, ainsi que leurs variantes, fleurirent au marché noir. Même après la défaite de l’Empire et la naissance de la Nouvelle République, on trouva encore quelques destroyers employés au service de marchands d’armes ou de seigneurs du crime. Certains avaient été munis de sortes de griffes à la place des blasters, tandis que d’autres, appelés « Mark II », apparus pendant la Guerre Civile Galactique, possédaient notamment des canons ioniques. D’autres, enfin, nommés « K3-I », avaient aussi fait leur apparition durant ce conflit.


destroyer
Munis de leurs puissants blasters, les destroyers étaient presque invincibles.
(DVD Star Wars Episode I: The Phantom Menace)


Les droïdekas « normaux » étaient néanmoins les plus courants. Créés dans le seul but de détruire tout ce qui passait à portée, ils n’avaient pas besoin de mains. Au bout de leurs bras, ils disposaient d’imposants blasters jumelés, capables de décharger un flot mortel d’énergie. Les extrémités de ces armes étaient formées d’une pointe collimatrice concentrant les tirs. Susceptibles de réduire n’importe quel ennemi ou n’importe quelle protection à l’état de ruines fumantes, les deux blasters lourds à répétition de l’engin faisaient preuve d’une efficacité remarquable.  


destroyer
Dans la fabrique de droïdes de Géonosis, certains destroyers, ainsi que Jango Fett, permirent la capture d'Anakin Skywalker.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


Conçus pour un déploiement rapide, les droïdes destroyers pouvaient adopter la forme d’une roue afin de se déplacer à vélocité maximale, guidés par des unités répulsives internes. De fait, ils étaient des cibles rapides et fuyantes, les jambes avant étant repliées, tout comme la patte arrière. Arrivés sur les lieux de combat, les automates reprenaient leur forme initiale en un instant pour passer à l’action et dévoiler leur véritable forme de combat.

Après avoir effectué une sorte de métamorphose, évoquant le schéma offensif du Colicoïde adulte, le droïdeka était un adversaire farouche. Mesurant près de deux mètres de haut en posture d’attaque, il utilisait ses armes, son aspect terrifiant pour que l’ennemi n’ait même pas le temps de riposter. Il avait auparavant déplié ses trois jambes et ses bras pneumatiques. Une tête effrayante apparaissait, dardant des antennes de senseurs à radiations non-visuelles rougeoyantes. Dédié au combat et spécialisé dans la destruction, l’engin avait été construit à l’image de ses créateurs : tel un insecte.

Montés sur un solide sternum, les destroyers possédaient en outre une épine dorsale blindée, protégeant l’armement pendant que le droïde roulait vers son adversaire. Plus bas, un miniréacteur était niché dans le module sphérique de l’ensemble ; il s’agissait d’un bulbe ultradur en bronzium. De ce bulbe sortaient les trois jambes, qui se terminaient par des pieds-pinces spécialement conçus pour les surfaces abruptes et les sols durs.


destroyer
Une fois encore, dans l'arène de Géonosis, Padmé et Anakin, montés sur un reek, sont encerclés par des droïdekas.
(DVD Star Wars Episode II: Attack of the Clones)


En plus de son armure en bronzium et ses éléments robustes, le droïdeka était équipé d’un bouclier déflecteur comparable à celui d’un chasseur stellaire qui rendait inefficace tout tir d’arme à feu légère. Même le réacteur, partie la plus vulnérable, était protégé par une coque renforcée également en bronzium. Les cellules énergétiques installées dans sa colonne vertébrale étaient quant à elles blindées individuellement afin de conserver une flexibilité parfaite.

D’autre part, la batterie de senseurs était à même d’inspecter tout le spectre visuel et sonore, et même détecter les vibrations. D’ailleurs, cette machine à tuer émettait un bruit bien spécial qui effrayait tous les opposants, même les plus aguerris. La seule faiblesse de ces droïdes était qu’ils consommaient beaucoup d’énergie. Pour alimenter les répulseurs, les boucliers et les armes, l’automate était doté de réacteurs à fusion miniatures.

Cela comportait un avantage : le droïdeka était autonome ; mais aussi un inconvénient : il pouvait exploser de façon spectaculaire si on parvenait à le toucher. Néanmoins, il était presque invincible, car il possédait des générateurs intégrés d’écrans déflecteurs afin d’affaiblir, voire annihiler le feu adverse. Avec son armement de surcroît, ces appareils étaient de redoutables adversaires, craints par tous leurs ennemis.


destroyer
À bord de l'Invisble Hand, le Général Grievous envoya ses destroyers dans l'intention de se débarrasser des intrus Jedi.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


De par son efficacité indéniable, les destroyers furent utilisés de nombreuses fois par la Fédération du Commerce. Lorsque Qui-Gon Jinn et son apprenti Obi-Wan Kenobi se retrouvèrent attaqués à bord d’un vaisseau amiral car le vice-roi Nute Gunray faisait plus confiance aux engins colicoïdes qu’aux simples automates de combat, les deux Jedi parvinrent à parer les tirs de blasters des droïdekas au moyen de leurs sabres laser. Mais ils comprirent bien vite qu’ils ne pourraient repousser leur avancée bien longtemps. Aussi furent-ils contraints de battre en retraite.

Pendant la Bataille de Naboo, des hordes de destroyers furent aussi déployées, causant de terribles dégâts à l’armée gungan agissant pour le compte de la République. Plus tard, durant la Guerre des Clones, la Fédération, désormais membre de la Confédération des Systèmes Indépendants, employa ses mortels engins lors d’innombrables batailles, comme sur Géonosis. L’un d’eux avait d’ailleurs réussi à neutraliser Obi-Wan, ce qui permit à Dooku de l’emprisonner. D’autres avaient contribué à la capture d’Anakin et de Padmé, plus tard condamnés à mort.

À la fin de ce conflit destructeur, le frais empereur Palpatine ordonna la désactivation des armées droïdes séparatistes à son nouvel apprenti, Darth Vader. Celui-ci, après avoir éliminé sur Mustafar les leaders de l’ex-Confédération, exécuta la directive de son maître et les droïdekas, notamment, furent mis hors service. Mais quelques-unes de ces machines à tuer restèrent en fonction, notamment durant la Guerre yuuzhan vong, pendant laquelle des systèmes de sécurité utilisaient encore des destroyers.


destroyer


Anakin et Obi-Wan, malgré leur expérience, durent à nouveau battre en retraite devant la puissance de leurs adversaires.
(DVD Star Wars Episode III: Revenge of the Sith)


Il en allait de même au sein de l’Espace Sauvage et dans des territoires reculés, où certains autochtones utilisaient encore ces droïdes. Luke Skywalker et Mara Jade, peu après l’invasion yuuzhan vong, rencontrèrent également un droïdeka dans les restes d’un croiseur interstellaire. Les Jedi eurent beaucoup de mal à s’en débarrasser, d’autant que cette version avait la possibilité de tirer avec ses blasters alors qu’il n’était toujours pas déployé.


puce Sources

- Droideka (destroyer droid) dans la Databank
- Episode I Insider's Guide
- Episode I: The Visual Dictionary
- Episode I: Jedi Power Battles: Prima's Official Strategy Guide
- Star Wars Episode I: The Phantom Menace
- Star Wars Episode II: Attack of the Clones
- Star Wars Episode III: Revenge of the Sith

-
"Coruscant Limited" – Star Wars Customizable Card Game (Carte : Destroyer droid)
- Attack of the Clones: The Visual Dictionary
- The New Essential Chronology
- Star Wars Miniatures: Clone Strike
- The New Essential Guide to Droids



puce Informations

Auteur Cette fiche a été rédigée par Thypot le 21 juillet 2007.
Corr Cette fiche a été entièrement corrigée.


[Retour] - [Suivant]



Dernière modification effectuée le 13 octobre 2008 à 11:58 (CEST+0200)