Logo CSS
Logo XHTML
Stats
visiteur(s) en ligne
353273 visiteurs
11 visiteurs aujourd'hui
88 fiches Star Wars

Partenaires

Logo KW
Tous les partenaires






DROÏDES > DROÏDE OPÉRATEUR DES HAUTS-FOURNEAUX 8D8


Encyclo




Fiche de données

R4

Constructeur :
Roche Ruche Verpine
Taille :
1,80 mètre
Modèle :
Droïde opérateur des hauts-fourneaux de la série 8D
Équipement :
- Articulations à l'épreuve du feu
- Coque en alliage résistant à la chaleur
- Processeur logique
- Assemblage roche de servomoteurs
- Photorécepteurs à ultraviolets
Affiliations :
- Confédération des Systèmes Indépendants
- République Galactique
Périodes :
Logo Rébellion

 
Développée par les insectoïdes Verpines, la série 8D8 eut plus de succès que l’incursion précédente de la Roche Ruche sur le marché des droïdes. Cette firme avait, au moment de la sortie de leur nouvelle gamme, subi un sérieux revers de finances quand la série J9 de drones ouvriers échoua et ne se vendit pas en grande quantité. Ceux-ci avaient l’aspect d’insecte et étaient une réussite sur le plan de la conception comme on pouvait s’y attendre de la part des méticuleux Verpines. Mais malheureusement, la personnalité peu avenante de l’unité, son nom peu attirant et son apparence rebutèrent la majorité des acheteurs.

C’est pourquoi il fallait aux ingénieurs la garantie d’un succès instantané, au moyen d’un droïde convenant à un créneau particulier du marché, qui exécuterait ses tâches précisément et attirerait les acheteurs en grand nombre. Les Verpines étudièrent et analysèrent avec attention en outre certains problèmes qu’ils rencontraient eux-mêmes. Ils n’eurent pas besoin de beaucoup d’imagination pour estimer que d’autres qu’eux avaient des difficultés similaires et conçurent un droïde en conséquence.

En plus, sur les avant-postes de quelques planètes et astéroïdes, où les ressources naturelles avaient besoin d’être traitées, il était courant de voir des hauts-fourneaux transformer du minerai de métal brut en alliages raffinés recherchés par toutes les plus éminentes entreprises de la Galaxie. Afin de créer des alliages modernes, les hauts-fourneaux étaient équipés de fournaises opérant à des températures incroyablement élevées. Les organismes vivants ou les droïdes ne pouvaient pas survivre dans ces conditions.

Aussi de nombreuses usines se rabattaient-elles sur l’automatisation. Mais une fois encore, si les automatismes se détraquaient, il fallait fermer toute la manufacture et attendre le refroidissement avant de pouvoir effectuer les réparations nécessaires. Le processus était ainsi très coûteux. Les Verpines considérèrent de près cette situation et identifièrent le besoin d’un droïde assez résistant pour opérer à des températures avoisinant les 2000 degrés centigrades et assez peu imaginatif pour répéter des tâches serviles chaque jour de son existence. C’est comme cela que fut produit la série 8D8.


8D8

C-3PO remarqua qu'un 8D8 s'amusait à torturer un droïde pour son patron mécanique, l'EV-9D9.
(DVD Star Wars Episode VI: Return of the Jedi)


 Pour opérer dans l’atmosphère particulière et potentiellement mortelle d’une fournaise en fonctionnement, les techniciens créèrent un alliage métallique unique pour les droïdes de type 8D8. Du duracier de haute teneur fut mélangé au niveau moléculaire du kevlex afin de donner un assemblage d’un blanc cassé, avec un niveau de résistance à la fonte supérieur à 4000 degrés centigrades. Tous les automates de cette gamme se dotèrent de cette coque solide et disposaient de ce fait d’une résistance et d’une force incroyables.

Bien qu’il fût d'un aspect fragile et squelettique, avec sa paire de bras articulés filiformes du bout desquels saillaient des servopinces lourdes, son enveloppe métallique tenace le rendait assez impressionnant pour un droïde. Sa tête ressemblait à l’espèce trinn au faciès allongé, et comportait en son sein une cellule énergétique, ainsi que des senseurs auditifs. Ses yeux étaient enfoncés dans la tête à l’aspect du crâne humain pour une meilleure protection et pour opérer principalement dans le spectre ultraviolet, au moyen de photorécepteurs adaptés. Un synthétiseur vocal permettait enfin au droïde d’avoir un aspect quasiment humain.


8D8

Le 8D8 s'adonnait à ses activités, supervisé par son maître robotisé.
(DVD Star Wars Episode VI: Return of the Jedi)


La coque en alliage recelait à l’intérieur de systèmes complexes et d’un servorotateur, qui servait à l’automate pour se mouvoir latéralement. En plein milieu de sa cage thoracique mécanique gisait un module de processeur logique qui conférait à l’engin de près de deux mètres son intelligence quelque peu limitée. Le torse cybernétique était relié aux jambes par un support pelvien universel. Ces jambes étaient d’ailleurs dotées d’articulations particulièrement travaillées elles aussi pour résister aux températures élevées et même au feu.

Les unités 8D8 furent conçues pour des tâches diverses dans l’usine, ainsi que pour entretenir de façon basique les équipements dont ils se servaient, évitant le plus gros des fermetures coûteuses. En résumé, ils savaient qu’ils n’étaient pas les droïdes les plus intelligents, les mieux équipés et les plus beaux de la Galaxie et ils en étaient vexés. Par conséquent, s’ils n’avaient pas leur mémoire effacée régulièrement, ils avaient tendance à devenir hargneux envers leurs propriétaires et rudoyaient des engins de meilleure facture ou pourvus de quelque élément valant la peine d’être convoité.


8D8

Le 8D8 torture un congénère en lui appliquant des fers bûlants sur les pieds.
(DVD Star Wars Episode VI: Return of the Jedi)


Ainsi, il n'était pas surprenant d’apprendre que le cruel EV-9D9, chef du pool des droïdes de Jabba le Hutt, fut suppléé par une unité 8D8 comme assistant zélé. Même si celui-ci pouvait brutaliser et tourmenter les droïdes, cela ne l’empêcha pas de développer une haine intense envers son patron mécanique de la série EV. Il avait autrefois été lobotomisé et reprogrammé pour servir spécialement dans la chambre de torture du palais du seigneur du crime sur Tatooine. En captivité dans cette demeure, C-3PO fut emmené dans une pièce souterraine envahie d’équipements bruyants et de vapeur. Là, il vit un 8D8, droïde opérateur de hauts-fourneaux, appliquer des fers brûlants sur les pieds d’un malheureux power droïde.


puce Sources

- 8D8 (Atedeate) dans la Databank
- The Essential Guide to Droids
- Who's Who in Jabba's Palace
- The New Essential Guide to Droids
- Star Wars: The Complete Visual Dictionary
- Star Wars Episode VI: Return of the Jedi
-
"Jabba's Palace Limited" – Star Wars Customizable Card Game (Carte : 8D8)


puce Informations

Auteur Cette fiche a été rédigée par Thypot le 3 janvier 2008.
Corr Cette fiche a été entièrement corrigée.


[Retour] - [Suivant]



Dernière modification effectuée le 13 octobre 2008 à 11:58 (CEST+0200)