Logo CSS
Logo XHTML
Stats
visiteur(s) en ligne
350952 visiteurs
17 visiteurs aujourd'hui
88 fiches Star Wars

Partenaires

Logo APY
Tous les partenaires






ARMES & TECHNOLOGIES > CANON LASER


Encyclo




Fiche de données

canon laser

Constructeurs :
- Taim & Bak
- Sienar
- etc.
Affiliation :
Variable
Périodes :
logo ere
logo ere logo ere logo ere logo ere logo ere

 
Les canons laser étaient des armes répandues présentes sur presque tous les appareils, que ce fût les vaisseaux, les véhicules terrestres ou les engins atmosphériques. D’une plus grande efficacité que les blasters équipant les petites machines et les speeders, ils étaient particulièrement résistants et puissants, qu’on trouvait le plus souvent sur des stations spatiales. Leurs mécanismes formaient la base de technologies avancées comme les turbolasers et les superlasers, détruisant les planètes de l’époque impériale. Leur conception basique était la même dans les milliers de variantes existantes.

Le principe de fonctionnement de ce type de canon reposait sur des gaz à haute pression, en général du tibanna, enflammés par une charge énergétique très puissante venant d’un générateur à bord du vaisseau. Ils émettaient des salves de photons, concentrées dans une batterie de lentilles hors du barillet du canon vers la cible. La décharge était plus ou moins dévastatrice selon la qualité de la lentille, l’importance de la chambre à gaz et de la charge énergétique. Ce dispositif, assez complexe, explique l’acronyme du terme « laser », signifiant « lumière amplifiée par stimulation d’émission de radiation ».

Certaines conceptions primitives pouvaient faire face à des fuites énergétiques, ce qui affaiblissait leur impact. Mais les lasers haut de gamme pouvaient, eux, s’avérer ravageurs en portée optimale. Les aptitudes de l’opérateur étaient néanmoins des facteurs importants dans l’efficacité de l’arme. Celle-ci était habituellement intégrée sur des engins disposant d’ordinateurs de ciblage avancés et de servotourelles, permettant une meilleure précision. Cependant, de nombreux pilotes préféraient tester leurs capacités en visant à l’œil nu.

C’était en général un réacteur spécifique ou le générateur principal d’un vaisseau qui déterminait l’énergie des canons. Le gaz carburant était stocké sous pression dans des réservoirs blindés, équipés de modules de super réfrigération, permettant d’éviter les surchauffes ou la perforation des cuves. Un laser typique était également doté de bobines de refroidissement ou d’un compensateur de chaleur, destinés à maintenir une température basse pendant les tirs soutenus.


laser

Les canons laser des chasseurs TIE sont assez dangereux pour les X-Wings.
(DVD Star Wars Episode IV: A New Hope)


Certaines armes, comme le Taim & Bak KX9, installés sur le chasseur X-Wing Incom T-65, employaient des suppresseurs magnétiques de flash-back pour empêcher d’éventuelles salves instables d’endommager le canon émetteur. Sur d’autres modèles, les émissions étaient renforcées en plaçant des chambres d’allumage supplémentaires dans le canon juste devant le générateur principal.

Des centaines de firmes s’étaient spécialisées dans la production de canons lasers. Les plus connues étaient la Corporation d’Ingénierie Corellienne et l’entreprise Sienar Fleet Systems, qui avaient le monopole du marché pendant de nombreuses années. Les techniciens de Taim & Bak, quant à eux, bâtirent des modèles KX9 évolutifs destinés aux deux protagonistes de la Guerre Civile Galactique, l’Empire et l’Alliance Rebelle. Les premiers avaient équipé leurs TB-TT de cette technologie ; les seconds, eux, les avaient utilisées pour améliorer leurs X-Wings.


laser

Dans une cabine de tir du Faucon, Luke essaie de se débarrasser des chasseurs TIE qui rôdent.
(DVD Star Wars Episode IV: A New Hope)


Le KX9 était l’un des modèles les plus prisés de l’époque ; il avait une portée optimale de 25 unités spatiales dans le vide ou environ 25 kilomètres en enveloppe atmosphérique standard de nitrogène et d’oxygène. Le IX4, plus lourd, avait été modifié par les mécaniciens de l’Alliance pour devenir l’arme principale du Y-Wing BTL-S3. Le L-s1, fabriqué par Sienar Fleet Systems, était largement utilisé par les impériaux pour leurs chasseurs TIE. Cette série L était compacte, dangereuse et moins lourde que les autres prototypes. Les lasers de type SFS L servirent aussi à d’autres engins TIE, dont le X1 avancé de Darth Vader.

D’autres types d’armements, plus lourds que ce qu’autorisait la législation impériale, se trouvaient sur des cargos indépendants ou des transports quelconques dans les régions les plus reculées de la Galaxie. Par exemple, le contrebandier mercenaire Dash Rendar avait retiré ses canons standards des tourelles de son appareil, l’Outrider, et les remplaça par des modèles doubles Dymek plus puissants encore.


laser

L'appareil de Solo se fait toucher par des tirs de canons laser d'une chasseur TIE.
(DVD Star Wars Episode IV: A New Hope)


Le premier propriétaire du Faucon Millenium, Lando Calrissian, installa deux ensembles de quadrilasers AG-2G dans des tourelles ventrales et dorsales. Ils possédaient des systèmes de refroidissement améliorés, ainsi que des compresseurs pour un emploi prolongé sans surchauffe. Similaires au niveau de la portée aux KX9, leur diviseur de circuit dispersait l’énergie des canons sur les boucliers de la cible, augmentant la possibilité d’endommager le déflecteur.

Modernisés par Han Solo quand il s’appropria le Faucon, les AG-2G étaient branchés directement sur le noyau énergétique Quadex du vaisseau. Ils intégrèrent des actuateurs laser sur mesure, des cristaux d’allumage plus gros, des alimentations de gaz à grand volume et des émetteurs de cycle énergétique renforcés. Un technicien habile pouvait aisément changer les composants et altérer la performance du canon. Les quadrilasers de l’appareil de Solo étaient, en outre, si puissants qu’un tir direct pouvait détruire un chasseur TIE. Ces armes étaient manipulées dans depuis des stations de contrôle, rendus très manœuvrables par des servos.


laser

Les X-Wings de l'Alliance utilisent leurs canons laser pour détruire les tourelles de l'Étoile Noire.
(DVD Star Wars Episode IV: A New Hope)


Bien que les salves fussent rapides, il était très difficile de toucher un petit enfin agile. Les pilotes talentueux apprenaient des séquences de mouvements difficiles à suivre pour les tireurs. Les Jedi, eux, parvenaient à maîtriser ces techniques. Des systèmes de ciblage étaient donc à la disposition de tous. Ceux du Faucon Millenium étaient redoutés, car ils simplifiaient la tâche d’un artilleur déjà compétent, en l’aidant à se concentrer sur une zone. Mais d’autres équipements ne nécessitaient pas de personnels. Ces ordinateurs simples pouvaient localiser et pointer des vaisseaux ennemis selon l’un de ses programmes.

Les canons laser ne se limitaient pas à servir les vaisseaux et les stations de combat. Des soldats, envieux du pouvoir destructeur de l’arme, l’adaptèrent pour le combat au sol. Des véhicules de support pour l’infanterie comme le Char d’Assaut Blindé de la Fédération du Commerce étaient assez solides pour en comporter plusieurs. Cet engin était équipé d’un laser principal de longue portée. Deux autres canons, secondaires, pouvaient cibler des ennemis à l’avant.


laser

Les TB-TT possèdent aussi des canons lasers sur leurs têtes.
(DVD Star Wars Episode V: The Empire Strikes Back)


Mais les lasers n’étaient pas tous installés sur des véhicules. De nombreux modèles furent conçus spécifiquement pour les opérations sur des surfaces planétaires, comme les canons portables montés sur tripodes ou les armements massifs permanents. Pendant la Guerre Civile Galactique, la Rébellion utilisa des tourelles anti-infanterie et anti-véhicules de diverses tailles.

L’Atgar 1.4 FD, connu aussi sous le nom de P-Tour, nécessitait quatre personnes pour son maniement. Malheureusement, cette arme était bien visible sur le champ de bataille, en raison de sa grande grille de routeur énergétique en forme de disque. Lent à recharger, il n’était pas très bon sur le terrain. Le Golan Arms DF.9, quant à lui, était l’arme laser rebelle la plus grosse. Une haute tourelle équipée d’un blindage à protons, capables de toucher des petites cibles à des portées allant jusqu’à 16 000 mètres.

Ces deux types d’armes furent utilisés par l’Alliance pour défendre la Base Echo durant la Bataille de Hoth. Les tirs des forces impériales paralysèrent et démoralisèrent cependant les forces rebelles et quand les impériaux atteignirent les lignes ennemies, toute résistance était écrasée.

Cette victoire était en partie due à la puissance de feu des TB-TT, comportant des canons lasers des deux côtés. Les snowspeeders T-47 s’attaquèrent aux géants métalliques, mais leurs armes fixes s’avérèrent inefficaces contre les protections impériales. L’idée de Luke Skywalker, consistant à utiliser les câbles de remorquage, parvint à en renverser quelques-uns, mais la défaite était tout de même assurée.

Bien avant Hoth, pendant la Bataille de Naboo, les CAB furent utilisés par la Fédération du Commerce. Un speeder de sécurité royale réussit à prendre un char par surprise à Theed et ouvrit le feu avec son canon. Il le détruisit rapidement, montrant la puissance pénétrante de ses lasers. Dans l’espace, les vaisseaux de contrôle étaient équipés de 42 quadrilasers et 1500 chasseurs stellaires droïdes, eux-mêmes dotés de 4 canons laser. Mais l’habileté d’un jeune pilote, Anakin, suffit pour mettre en déroute la Fédération.

Peu avant la Bataille de Yavin, Han Solo et Luke Skywalker testèrent les quadrilasers à bord du Faucon Millenium, dans l’intention de se débarrasser de chasseurs TIE quelque peu envahissants. Dans leurs cabines de tirs respectives, le futur Jedi montra ses dons pour la Force en détruisant plusieurs  vaisseaux ennemis. Solo, plus habitué aux systèmes d’artilleries de son appareil, fit également exploser les derniers engins impériaux.


puce Sources

- The New Essential Guide to Weapons and Technology
- The Official Fact File



puce Informations

Auteur Cette fiche a été rédigée par Thypot le 22 février 2007.
Corr Cette fiche a été entièrement corrigée.


[Retour] - [Suivant]



Dernière modification effectuée le 13 octobre 2008 à 11:57 (CEST+0200)