Logo CSS
Logo XHTML
Stats
visiteur(s) en ligne
350952 visiteurs
17 visiteurs aujourd'hui
88 fiches Star Wars

Partenaires

Logo KW
Tous les partenaires






ARMES & TECHNOLOGIES > CANON IONIQUE


Encyclo




Fiche de données

wampa

Constructeurs :
- Borstel
- Armek
- etc.
Affiliation :
Variable
Périodes :
logo ere logo ere logo ere logo ere logo ere logo ere

 
Les canons ioniques étaient utilisés pour la défense et pour la capture des vaisseaux. Ils endommageaient les systèmes mais laissaient intact la structure. Si leur tir ressemble à celui d’un canon laser classique, l’énergie ne provoque pas de dégâts sur une cible. Il ne provoque qu’un court-circuit ou la saturation d’un vaisseau.

Il pouvait également faire sauter le système de survie ou de communication d’un appareil, ainsi que les boucliers, les armes et les senseurs. Comme ils sont capables de pénétrer les boucliers défensifs d’un engin ennemi, aucune défense n’existe contre eux. On peut reconfigurer les protections afin de dévier ces tirs, mais une telle manœuvre place le transport à la merci d’une attaque de canons laser.  

Les armes ioniques étaient chargées d’équiper de nombreux vaisseaux durant la Guerre Civile Galactique. Les chasseurs de l’Alliance Rebelle, tels que le B-Wing ou le Y-Wing en employèrent pour invalider les cargos impériaux et récupérer leurs frets.

Ils furent aussi utilisés pour capturer quelques corvettes corelliennes et des frégates d’escorte Nebulon-B. Ils étaient très appréciés chez les flibustiers et les corsaires pour ces mêmes raisons et de fait, peu après la Bataille d’Endor, les Ssi-ruuk se les approprièrent pour les utiliser contre l’Alliance Rebelle et l’Empire.

L’un des canons les plus connus était le v-150, conçu par les chantiers de Kuat et vendu pour la somme de 500 000 crédits. Il pouvait atteindre l’orbite basse de ses tirs énergétiques et paralyser les plus gros vaisseaux. Il était doté d’une coque en permacite ; et alimenté par un énorme réacteur enfoui à quarante mètres sous terre. Malgré cette efficacité, il ne requérait pas moins de vingt-sept soldats et plusieurs minutes pour parvenir à maîtriser le barillet du canon. De plus, avant de tirer, le bouclier de l’arme devait être abaissé.


ion

Le canon ionique est utilisé par les Rebelles pour neutraliser les destroyers impériaux.
(DVD Star Wars Episode V: The Empire Strikes Back)


Le v-150 avait un vecteur de feu limité, ce qui signifiait qu’il pouvait protéger une zone de la planète n’excédant pas quelques kilomètres carrés. Par conséquent on installa la plupart des armes dans ce genre dans des installations de haute sécurité. L’Alliance Rebelle employa un canon de ce type sur Hoth, dans la Base Echo. Il fut confié à des soldats originaires d’Alderaan pour sa manipulation. En outre, il reçut les données de ciblage provenant des électro-téléscopes et des senseurs à longue portée de la base.

Ainsi, il put immobiliser le destroyer stellaire impérial Avenger, permettant au Quantum Storm, premier transport rebelle à percer le blocus, de s’enfuir. Le croiseur personnel de l'Amiral Holtz, le Corrupter, même s’il possédait des boucliers déflecteurs, fut aussi complètement neutralisé et rendu hors service, et ce, pendant plusieurs jours. Ses protections s’étaient en effet montrées inefficaces et elles ne pouvaient absorber la charge ennemie. Un autre destroyer, le Tyran, fut une autre « victime » du canon. Mais la situation tourna mal sur le monde glacé, et les soldats furent obligés d’évacuer. Les Alderaaniens réglèrent le réacteur afin qu’il explosât.


ion

Le tir ionique touche directement le vaisseau de l'Empire, ce qui le paralysera et permettra aux transports rebelles de passer le blocus.
(DVD Star Wars Episode V: The Empire Strikes Back)


C’est notamment durant cette bataille que Luke Skywalker fit les frais d’un canon laser. Celui-ci, tiré par un TB-TT, provoqua une réaction ionique quand il entra en contact avec le snowspeeder du Jedi. Des filaments énergétiques bleus se propagèrent alors dans les systèmes, les court-circuitant et faisant perdre le contrôle au pilote. Skywalker dut évacuer son vaisseau et continuer à pied pour survivre.  

Plus tard, les natifs de Mon Calamari équipèrent les croiseurs stellaires MC80 de leur flotte de canons ioniques Armek SW-7. Utilisé pendant la Bataille d’Endor, chaque vaisseau comportait deux douzaines d’emplacements pour ces types d’armement. Quant aux ennemis des Rebelles, des ingénieurs impériaux installèrent à bord des destroyers soixante canons ioniques Borstel NK-7. Ils étaient aussi nombreux que les emplacements pour turbolaser, et les stations de contrôle d’artillerie pouvaient concentrer le feu de plusieurs canons sur une cible donnée.


ion

L'effet ionique se fait ressentir dans le snowspeeder de Luke Skywalker.
(DVD Star Wars Episode V: The Empire Strikes Back)


Certains sbires de l’Empereur s’amusaient à utiliser des armes ioniques afin d’immobiliser un vaisseau, puis d’utiliser un rayon tracteur pour le tenir en place. Enfin, il ne manquait plus qu’à le détruire au moyen d’un puissant laser. La première Étoile Noire, par exemple, était équipée de 2500 canons ioniques, alors que la deuxième, anéantie quelques années plus tard par notamment Lando Calrissian, en disposait de cinq mille. D’autres vaisseaux possédaient ces armes, comme le défenseur TIE ou le torpilleur d’assaut de classe X-g1, similaire à la navette de classe Lambda.

Le canon ionique avait une portée bien inférieure à celle d’un canon laser ; il pouvait atteindre un appareil situé à environ 1500 mètres au maximum. Ainsi, la marge de manœuvre optimale pour ce genre d’arme était située entre 500 et 800 mètres. À l’inverse, les charges placées sur des croiseurs démontraient une plus grande efficacité. Bien que l’on ne sût jamais s’il y avait une protection possible contre le canon ionique, certains prétendaient que Boba Fett avait équipé son vaisseau, le Slave I, d’un maillage lui permettant de se mouvoir même sous l’effet de l’arme.


Sources

- Imperial Sourcebook
- "Premiere Limited" – Star Wars Customizable Card Game (Carte : Ion cannon)
- Galaxy Guide 3: The Empire Strikes Back
- The New Essential Guide to Weapons and Technology
- The Essential Guide to Weapons and Technology
- The New Essential Guide to Weapons and Technology
- The Official Fact File



Informations

Auteur Cette fiche a été rédigée par Thypot le 19 février 2007.
Corr Cette fiche a été entièrement corrigée.


[Retour] - [Suivant]



Dernière modification effectuée le 13 octobre 2008 à 11:57 (CEST+0200)